Publicité

EuroLeague Women – 1/4 de finale aller :Ekaterinburg, Yakin Dogu et Kursk assurent, Sopron se fait surprendre

Un mois après la fin des phases de groupe, l’EuroLeague Women reprend ses droits pour les quarts de finale de la compétition.  Au programme, quatre rencontreS alléchantes dont le match de Bourges en Turquie. 

 Yakin Dogu 83 – 67 Tango Bourges Basket

Yakin Dogu a terminé seul leader du groupe B. Avec seulement deux revers, elles affrontent aujourd’hui les berruyères de Bourges. Le club français a terminé quatrième du groupe A, juste devant Galatasaray.

Le dernier quart de finale aller, voyait Bourges, notre seul représentant Français encore en lice affronter l’ogre Turque de Yakin Dogu. C’est donc à Istanbul que les joueuses d’Olivier Lafargue tenteront de faire tomber le récent vainqueur de la Coupe de Turquie.

La rencontre démarre fort des deux côtés, et c’est les Tango qui sont en tête après 4 minutes de jeu (4-6). C’est le moment choisi par Valériane Ayayi pour enchainer deux trois points ce qui permet à Bourges de prendre huit points d’avance (6-14 après 5 minutes). Mais les Turques réagissent de suite pour immédiatement recoller au score (12-14 après 7 minutes). Yakin Dogu finit légèrement mieux le quart-temps et prend l’avantage : 18-16.

Les débats sont équilibrés dans cette deuxième période, les joueuses d’Istanbul ont quand même l’avantage (26-21 après 3 minutes). Bourges revient alors à un point grâce à un lay-up de Sarah Michel (28-27 après 6 minutes 30). Un nouveau trois points de Valériane Ayayi permet au Tango de passer devant au score (32-34) avant que Kayla McBride enchaine six points consécutifs (38-34 après 9 minutes). K-B Sharp derrière la ligne à trois points ramène Bourges à un point avant la mi-temps : 38-37.

Bourges emmené par V. Ayayi (15 points, 2 rebonds et 2 passes décisives) joue les yeux dans les yeux contre Yakin Dogu et plus particulièrement K. McBride (12 points, 3 rebonds et 2 passes décisives).

Les Turques passent un 9-0 d’entrée au Tango (47-37 après 2 minutes). Six points de Sandrine Gruda permettent au joueuses Tuques de prendre une avance conséquente (55-39), les Tango réagissent de suite ce qui oblige l’entraineur de Yakin Dogu de prendre un temps-mort (57-44 après 6 minutes 30). Les Berruyères sont en difficulté face à la défense Turque et sont derrière à la fin du troisième quart : 64-50.

Les Tango donnent tout ce qu’elles ont pour revenir dans le match mais Yakin Dogu reste solide (73-63 après 6 minutes). Un trois points de Kayla McBride éteint les derniers espoirs Berruyers (77-65 après 8 minutes 30). Malgré une belle bataille, les Berruyères doivent s’incliner en terre Turque : 83-67.

Côté statistiques, C. Vandersloot (17 points et 13 passes décisives) et S. Gruda (14 points et 12 rebonds) en double-double s’ajoute au 23 points de K. McBride pour Yakin Dogu. Bourges a pu compter sur V. Ayayi (20 points et 4 rebonds) et A. Chartereau (15 points et 4 rebonds).

Sopron 55 – 60 Fenerbahce

Sopron a été la seule à rivaliser avec Kursk durant la phase de poule. En terminant second du groupe A, les hongroises vont défier les turques de Fénerbahce. Le club turc à lui terminé troisième du groupe B, juste derrière Ekaterinburg.

Dès le début , les turques prennent les devants.  Les locales peinent à entrer dans la rencontre. Aptes cinq minutes, le score est de 7-14. Lors de là deuxième partie de ce quart temps, Fenerbahce continue de creuser l’écart sur son adversaire du soir. Après dix minutes, le score est de 13-22. Le début de la seconde reprise est plutôt équilibré. Après cinq minutes dans ce quart les deux équipes font jeu égal, 6-6. Avant la pause, les locales refont une partie de leur retard.  Elles reviennent à six petites longueurs des turques. A la pause, le score est de 28-34. 

Lors du troisième acte, les deux équipes se rendent coups pour coups. Pendant les dix minutes, les deux formations ne se lâchent pas d’une semelle. Si bien qu’avant les dix dernières minutes de jeu, le score est très serré, et seulement cinq unités séparent  les deux équipes (46-51). Alors qu’il reste cinq minutes de jeu,  le score est toujours aussi serré et l’issue de ce match indécis. Cependant, les visiteuses prennent huit points d’avance. Fenerbahce gère bien mieux cette fin de match et par un 7-0, les turques reprennent dix longueurs d’avance.  Finalement, la fin de rencontre est maîtrisée par les visiteuses. Les hongroises sans réaction échouent seulement à cinq points (55-60). Elles devront s’imposer en Turquie pour croire encore au dernier carré.

L’ex Montpelliéraine Giorgia Sottana est la meilleure joueuse de cette rencontre. Elle score 18 points, capte 4 rebonds et délivre 3 passes décisives pour 17 d’évaluation.

Pour les hongroises, À. Cŕvendakic fait le taff avec ses 17 points. 

 

Ekaterinburg 97 – 70 Prague

Lors de la phase de groupe, Ekaterinburg a terminé second de la poule B. Avec 11 victoires pour 3 défaites, le club Russe a terminé tout près du leader turc de Yakin Dogu. Face à eux, Prague terminait troisième de la poule A, juste devant les Tango de Bourges.

Le match démarre tambours battants pour les russes qui mènent rapidement de neuf points face à leur adversaire du jour. Ce début de match oblige la coach de Prague à prendre un temps mort mais les tchèques semblent dépassées par le jeu très bien maîtrisé des locales. Leur adresse derrière l’arc est insolente et dans ce premier quart-temps les coéquipières de Mata Xarguay n’ont pas vu le jour. 26-7 à la fin des dix premières minutes. 

La seconde reprise débute comme la première. Les attaques des tchèques sont stériles et en défense c’est guère mieux. Ekaterinburg déroule et Prague ne réduit pas l’écart. A cinq minutes du retour aux vestiaires, celui ci est de 18 unités (39-21). Dans la seconde moitié de ce quart-temps, Prague ne marquera que 5 points quand les russes en inscriront 13. A la mi temps, les locales mènent logiquement sur le score de 52 à 26.

Au retour des vestiaires, Ekaterinburg continue sur sa lancée. Prague montre un peu plus agressivité mais l’écart accumulé en première mi-temps joue en faveur des russes. A 4 minutes et 30 secondes de la fin de la 3ème reprise, les locales mènent de 24 unités (66-40). A l’image de ce début de rencontre,  les tchèques tentent mais la réussite n’est pas de leur côté. A l’inverse, les russes sont insolentes d’adresse et de lucidité et portent l’écart à 30 points avant les dix dernières minutes. (75-45).

Dans cette dernière reprise, les russes n’ont plus qu’à contrôler et elles le font parfaitement bien. Elles continuent sur leur lancée, et ne laissent aucun espoir de revenir à leur adversaire. Prague s’offre tout de même quelques opportunités qu’elle ne transforme que rarement. L’écart restera sensiblement le même jusqu’à la fin de la rencontre et Ekaterinburg s’imposera assez largement sans avoir été inquiété. Score final 97-70. Prague va devoir s’employer au match retour.

Statistiques : Maya Moore termine la rencontre avec 29 points, 7 rebonds, 4 passes et 1 interceptions

Pour Prague, Elhotova est la seule à tirer son épingle du jeu en inscrivant 17 points, 2 rebonds et 4 passes décisives.

 

 Dynamo Kursk 73 – 61Familia Schio

Kursk, le leader incontesté et incontestable de la poule A. Le Dynamo a terminé la phase de groupe sans aucune défaite. Favori de cette compétition, elles sont aujourd’hui opposées aux italiennes de Schio. Celles ci ont terminé quatrième de la poule B juste devant le club espagnol d’Avenida.

Le match débute tranquillement, aucune des deux équipes n’arrivent à se détacher significativement. Elles seront d’ailleurs par deux fois à égalité dans ce premier quart -temps. Nous assistons à un mano à mano  et de chaque côté quelques opportunité de creuser l’écart ne sont pas mise à profit. Ce n’est que dans les quatre dernières minutes que ce sera le cas. A la fin des dix premières minutes, les locales de Kursk rejoignent le banc avec cinq points d’avance (20-15).

Dans la reprise suivante, Kursk continue sur sa lancée et l’écart monte rapidement à neuf unités. Du coté de Schio, on a du mal à trouver la mire et on n’arrive pas à profiter de certaines erreurs des locales. Dans ce quart-temps, Schio reste bloquée à 12 unités alors que les russes en inscriront 19. Au moment de rejoindre les vestiaires, les deux équipes se quittent sur le score de 39 à 27.

Au retour des vestiaires, Schio tombe sous la barre des dix points d’écart assez rapidement mais Kursk ne se laisse pas distancer pour autant. A chaque panier des italiennes, les russes répondent. Les coéquipières d’Isabelle Yacoubou tentent de revenir mais la défense de Kursk est trop en place et l’attaque des italiennes pas assez précise. Pourtant, avant les dix dernières minutes Schio parvient à rester à douze unités d’écart, ce qui leur permet de rester dans le match (54-48).

Dans la dernière reprise, les locales mettent un coup d’accelérateur : Schio parvient à revenir à dix unités mais ensuite les russes déroulent et les italiennes ne trouvent plus de solutions. L’écart se creuse une nouvelle fois et Kursk ne sera plus rattrapé. Il reste aux joueuses de contrôler leur avance pour assurer la victoire. Score final 73 à 61.

A noter tout de même que les deux équipes n’ont pas été très adroites. Toutes les deux sont à moins de 50% de réussite (47% contre 39%)

Côté statistiques : Pour Kursk, Epiphanny Prince termine la rencontre avec 17 points, 5 rebonds, 4 passes et 2 interceptions

Pour Familia Schio, Cécilia Zandalazini, 10 points, 4 rebonds et 3 interceptions.

 

Du coté des Expats…

L’équipe de Schio se déplaçait à Kursk : Isabelle Yakoubu termine la rencontre avec 16 points, 3 rebonds et 4 passes en 25 minutes. Sa coéquipire Endy Miyem inscrit quant à elle 2 points, 1 passe et 1 contre en 26 minutes. En face, il y avait Helena Ciak qui termine la rencontre avec 13 points, 3 rebonds et 1 contre en 23 minutes de jeu.
Yakin Dogu et Sandrine Gruda recevait le Tango Bourges Basket. l’Internationale française fait un très bon match. Elle score 14 points, capte  12 rebonds pour 23 d’évaluation.
 

 

 

En direct : toute l'actu NBA