Depuis le début de saison, les observateurs assistent à la montée en puissance des Rockets de James Harden et Chris Paul. Actuellement sur une série de 13 victoires d’affilée, Houston dispose du meilleur bilan de la ligue en 47/13. Leurs performances impressionnent tout le monde ou presque…

Un certain Draymond Green affirme qu’il y a d’autres défis à relever avant de penser à cette potentielle finale de conférence Warriors – Rockets, qui nous fait saliver d’avance. Il s’est attardé sur le sujet au micro de Sports Illustrated. Le moins qu’on puisse dire est que la forme étincelante de la franchise texane n’inquiète pas Green.

« Quand j’entend des « Les gars, il faut redevenir la ville n°1 [de NBA] ! », je me dis que peu importe ce qu’il adviendra, on trouvera la solution. déclare Draymond Green. S’il faut prendre plus de matchs à l’extérieur, nous le ferons car il le faut pour remporter une série [de playoffs]. »

Quand le rugueux ailier fort de Golden State parle des matchs à l’extérieur, il fait sans doute référence aux contre-performances des siens face aux Rockets cette saison. Malgré une victoire acquise au Texas le 5 janvier, les Warriors ont perdu les deux autres confrontations. Cependant, Green n’aime pas trop à penser qu’une finale de conférence entre les deux franchises soit si prévisible. Les pieds sur terre, il reste concentré avant tout sur les échéances futures.

« Affronter les Rockets en finale serait un accomplissement. Mais il y a tant d’étapes qui précèdent, tant de bonnes équipes à abattre avant d’y arriver. Pour les Rockets aussi donc on doit prendre les jours les uns après les autres. On fait attention à chaque match, et à chaque série de playoffs. »

Pour finir Draymond Green prévient la troupe de JH et CP3. Après avoir reconnu les qualités des Rockets, il affirme que les chances de victoire restent les mêmes pour Golden State, peu importe l’adversaire qui se met sur sa route vers la bague.

« On sait bien qu’ils sont une menace. Ils ont ajouté de bons éléments [à leur équipe], ils ont surement construit cette équipe pour nous battre », concède Green avant de finir sur un ton chambreur : « C’est noté. On verra ça très bientôt ! »

Grand adepte du trashtalking, Draymond est resté assez courtois envers Houston. On sent que les Warriors respectent le travail réalisé par les Rockets qui semblent être les plus crédibles pour détrôner le champion en titre. Sur la saison, les Rockets ont remporté la série 2-1. Une performance à confirmer en postseason. S’il a lieu, ce rendez-vous au sommet s’annonce explosif !