Publicité

EuroLeague Women – Quarts de finale : Yakin Dogu, Kursk et Ekaterinburg en demie, Sopron accroche la belle

Le mercredi c’est le jour de l’Euroleague : la semaine dernière la première phase des quarts de finale ont eu lieu. L’enjeu de cette seconde journée est simple, accéder au dernier carré, accrocher la belle ou sortir de la compétition. Les Tangos ont laissé filer le premier match et auront à coeur de rectifier le tir face à une équipe de Yakin Dogu déjà bien installée dans ce quart de finale. Notre seul représentant français a-t-il réussi son pari ? Quels sont les résultats des autres rencontres ? On vous dit tout.

Fenerbahce 72-78 Sopron

Le match aller mercredi dernier à été remporté par le Fener. En Turquie ce soir, Sopron devra retrouver la victoire pour arracher la belle.
Le début de rencontre est dominé par les locales. Les turques veulent tuer le suspens. La réaction de Sopron ne se fait pas attendre. Les hongroises reviennent petit à petit au score. Après dix minutes le score est de 21-16.
Le début de la seconde reprise est pour le moins équilibré. Les visiteuses restent au contact de leur adversaire du soir. Avant la pause, Fenerbahce se relache quelque peu et les hongroises en profitent. Elles passent même devant momentanément, juste avant l’égalisation locale. A la pause, le score est de parité 36-36.

Alors qu’en première mi-temps chacun à eu son quart temps, cette troisième reprise est très équilibrée. Aucune équipe ne parvient à faire un écart. Du coup, avant le dernier acte le score est de 58-60 pour Sopron.
Les deux équipes font toujours jeu égal dans ce dernier quart-temps. Les locales prennent une option et passent un 5-0 à Sopron juste avant les deux dernières minutes. Sopron ne tarde pas à répliquer. Elles passent même devant, 62-64. Fenerbahce a pris un coup sur la tête et ne parvient plus à inscrire le moindre point. Sopron remporte la rencontre 72-78 et accroche la belle.
Y. Turner est la meilleure joueuse de la rencontre. Elle score 17 points, capte 2 rebonds et délivre 6 passes décisives pour 19 d’évaluation.
Coté Turque, K. Vaughn est la meilleure joueuse. Elle score 18 points et capte 8 rebonds pour 17 d’évaluation

 

Prague 47 – 73 Ekaterinburg

Prague doit relever la tête après la claque reçue à l’aller mercredi dernier à Ekaterinburg. Pour accrocher la belle, les tchèques devront batte la très solide équipe Russe.
Le début de la rencontre est équilibré. Les deux équipes jouent libérées et un mano à mano s’installe. Les locales prennent finalement un court avantage après le premier acte, 20-19.
Le second quart-temps est toujours équilibré et aucune équipe ne parvient à lâcher l’autre. Avant la pause, Ekaterinburg met un coup de collier et passe un 6-0 à Prague. A la mi temps, le score est de 32-38.

Au retour des vestiaires, Ekaterinburg continue sur sa lancée. Les joueuses dominent cette troisième période et prennent un bel avantage. Même si Prague s’accroche, le talent de l’équipe Russe fait la différence avant les dix dernières minutes, 40-53.
Dans le dernier quart temps, la physionomie ne change pas. Les locales montrent leurs faiblesses et Alba Torrens et ses coéquipières en profitent pour aggraver le score. Les russes s’imposent 54-73 en République Tchèque et se qualifient pour le dernier carré de l’Euroleague.
E. Meessman est la meilleure joueuse de la rencontre. Elle score 22 points et capte 11 rebonds pour 17 d’évaluation.

 

Schio 60 – 73 Kursk

Au match aller, les russes de Kursk s’étaient imposées face une équipe italienne plutôt intéressante. Ce soir en Italie, les choses seront-elles différentes ? Régulièrement performantes à la maison, Schio devront battre leur adversaire pour accrocher la belle.
Le début de rencontre est à l’avantage des locales. Elles rentrent mieux dans la partie et prennent un petit avantage rapidement. Les visiteuses réagissent mais restent derrière au tableau d’affichage. Après dix minutes, le score est de 18-14.

Lors de la seconde reprise, Kursk réagit et recolle au score. Cette rencontre est un match de série. Après le retour des russes, les locales repassent devant et refont un écart. Elles tiennent leur avance et mènent à la pause 37-29.

Kursk n’a pas encore connu la défaite dans cette campagne d’EuroLeague. Elle le font savoir dès l’entame de la seconde période et ne laissent pas l’opportunité à leur adversaire de creuser encore plus l’écart. Au contraire, elles reviennent petit à petit. Elles égalisent à quelques secondes de la fin de cette reprise. Finalement, avant les dix dernières minutes, Schio mène d’une possession, 48-46.47

Le dernier acte débute comme le précédent. Kursk débute fort et laisse les italiennes sans réaction. A cinq minutes de la fin, les visiteuses mènent 52-60. Schio ne parvient plus à réduire l’écart et à revenir sur le club russe. Le Club de Kursk se qualifie donc pour le dernier carré sur le score de 60-73.

A. Mccoughtry est la meilleure joueuse de la rencontre. Elle score 23 points capte 5 rebonds et délivre 5 passes décisives, pour 30 d’évaluation.
Pour les italiennes, C. Zandalasini est la meilleure marqueuse. Elle cumule 18 points, 6 rebonds et 4 passes décisives pour 19 d’évaluation.

Bourges Basket 66 – 85 Yakin Dogu

Dans cette rencontre, l’équation est simple. Si l’équipe Turque l’emporte, elle gagne sa place pour le Final 4. Au contraire, si Bourges s’impose devant son public, elles obtiennent un sursis dans la compétition. Alors maintenant, place au jeu !

D’entrée de rencontre, le ton est donné, les joueuses de Yakin Dogu ne sont pas venues faire du tourisme dans le Cher. Un 0-8 qui oblige Olivier Lafargue à prendre un temps-mort au bout de 4 minutes de jeu. Côté Berruyer, rien ne va, l’entame de match ne pouvait pas être pire, les joueuses turques font payer cash les erreurs des Tango et s’envolent au score (2-17 après 7 minutes). Un panier de Valériane Ayayi redonne furtivement de l’espoir aux supporters Tango, Yakin Dogu ne laisse que des miettes à son adversaire du soir. A la fin du quart-temps, le score est sans appel : 6-24.

Dans cette deuxième période, les deux équipes font jeu égal mais l’écart est là (13-33 après 3 minutes). Laia Palau permet de par son expérience, sa motivation et son talent toujours intacts, de redonner espoir à tout un club (22-35 après 6 minutes). Malgré de nombreux efforts et de nombreuses occasions, les Tango ne parviennent pas à réduire l’écart, ce qui rend leur mission compliquée : 24-43 à la pause.

Le match s’est équilibré et les deux formations se rendent coup pour coup (35-53 après 5 minutes). Impuissantes face à cette armada turque, les Berruyères donnent tout ce qu’elles ont mais ne parviennent pas à faire diminuer l’écart : 41-61.

Malgré toute l’envie que mettent les joueuses de Bourges, Yakin Dogu semble beaucoup trop fort pour pouvoir être inquiété par les Françaises. Le sang-froid et le réalisme turque est époustouflant, les Berruyères auront trainé le handicap de leur mauvais début de match durant toute la rencontre et s’inclinent logiquement mais vaillamment 66 à 85.

Côté statistiques : Kayla McBride (20 points, 5 rebonds, 7 passes décisives) pour Yakin Dogu et Valériane Ayayi (13 points, 2 rebonds, 4 passes décisives) pour Bourges.

Du coté des Expats….

Sandrine Gruda et son équipe de Yakin Dogu se rendaient au Prado pour y défier Bourges. Les turques s’imposent 64-85 et se qualifient pour les demies finale. La française score 8 points et capte 9 rebonds pour 17 d’évaluation.
La rencontre entre Schio et Kursk se voyait opposer trois de nos expats.
Tout d’abord, pour les locales, Isabelle Yakoubou fait un très bon match. Elle score 17 points et capte 7 rebonds pour 22 d’évaluation. Sa compatriote, Endy Myem s’est faite plus discrète. Elle score 7 points pour 3 d’évaluation.
Face à elle, Helena Ciak a capté 4 rebonds sans inscrire le moindre point.

Feed NBA 24/24