Jeep®ÉLITE – Nanterre fait tomber l’ASVEL à la U Arena

Nanterre s’est imposé ce dimanche soir face à Lyon-Villeurbanne au bout du suspense (81-80). Ils étaient 15 220 spectateurs présents à la U Arena pour assister à ce match de gala, soit un record d’affluence pour un match en salle d’un sport collectif en France.

C’est pourtant l’ASVEL qui rentre de la meilleure des manières dans la rencontre avec un 7-0 initial. Il faut attendre quelques minutes pour que Hugo Invernizzi (19 points et 4 rebonds) et les pistoleros franciliens trouvent la mire à trois points, habitués à la configuration de la salle Maurice Thorez (12/25 au final derrière l’arc). Les hommes de Pascal Donnadieu parviennent alors à revenir au score à la fin du premier quart-temps (20-21). Lyon-Villeurbanne met en difficulté la défense des locaux en insistant sur du jeu poste-bas et domine son adversaire physiquement. Grâce à une très belle adresse près du cercle, les Villeurbannais réalisent un 19-3 à cheval sur les deux premiers quart-temps et virent en tête à la mi-temps (38-46). Nanterre survit uniquement par le tir longue-distance et manque cruellement d’alternance dans son jeu.

De retour des vestiaires, Nanterre réagit et inflige à 8-1 grâce notamment à 5 points consécutifs marqués en quelques secondes par le Finlandais Jamar Wilson. Mais l’ASVEL parvient à nouveau à refaire un petit écart avec un très bon Alpha Kaba (11 points à 5/5 aux tirs, 8 rebonds pour 18 d’évaluation). Les troupes de TJ Parker mènent de six longueurs à l’issue du troisième acte sur un tir au buzzer de AJ Slaughter (58-64). Nanterre opère à nouveau un rapproché et passe même devant au score pour la première fois depuis la fin du premier quart-temps (65-64). Le mano a mano s’engage entre les deux équipes et le money-time est à la hauteur des attentes. L’allemand Heiko Schaffartzik sort une nouvelle fois sa cape de super héros et inscrit 10 de ses 17 points dans les dix dernières minutes. Il s’illustre également à la passe avec huit caviars au total sur la partie. La fin de match est complètement irrespirable… Alors que les Franciliens semblent avoir la main mise sur le match avec sept points d’avance à une minute de la fin du match (81-74), David Lighty impérial (29 points, 5 rebonds, 4 passes pour 35 d’évaluation, son record en carrière) se rappelle au bon souvenir de Nanterre et permet à son équipe de recoller à deux petits points (81-79). L’ailier américain a su prendre ses responsabilités en l’absence de John Roberson mis a pied par son club. Les joueurs de l’ASVEL obtiennent deux lancer-francs pour l’égalisation, mais Nicolas Lang tremble et manque son deuxième tir. Délivrance pour Nanterre et ses supporters (81-80 score final) !

Nanterre prend la quatrième place du championnat avec le même bilan que Bourg-en-Bresse (13 victoires pour 9 défaites). A Lyon-Villeurbanne rien ne va plus, le club de Tony Parker est encore loin d’une qualification pour les playoffs avec son bilan mitigé (11 victoires pour 11 défaites).

Betclic Elite France / Europe

Toute l'actu NBA