Le printemps approche, et la saison des playoffs semble se transformer en période de blessures. Après l’hécatombe constatée à Boston, c’est désormais l’infirmerie des Clippers qui commence à se remplir. L’équipe dirigée par Doc Rivers n’aura pas été épargnée par les blessures cette saison. 

Avery Bradley est passé sur le billard pour remédier à des pépins abdominaux et aux adducteurs. Le staff de Los Angeles a communiqué ce mardi cette information, précisant que l’ancien joueur des Pistons manquera entre 6 et 8 semaines de compétition. Cela signifie qu’il ne reviendra pas défendre la 7e place de la franchise californienne lors de cette saison régulière.

Rapportée plus tôt dans la journée par Brad Turner du L.A Times, cette nouvelle n’a pas manqué de perturber les plans du coach des Clipps.

“Comme je l’ai dit, nous étions très bons avec Gallo [Gallinari], Avery and Tobias {Harris], DJ [DeAndre Jordan] and Austin [Rivers] dans le 5, et les autres gars qui sortaient du banc… » regrette Doc Rivers. « C’est une dure nouvelle, mais on doit juste continuer à jouer. »

Pour pallier à ce manquement, le front office Angelino a décidé de garder Sean Kilpatrick pour 10 jours supplémentaires. L’arrière avait pris part à deux rencontres avec L.A, mais n’avait pas foulé le parquet lors des deux derniers matchs. Il avoisine 2 points de moyenne pour 7 minutes de jeu avec les Clippers. C’est le même Brad Turner qui a relayé l’information.

Toujours en lisse pour décrocher un spot de playoffable à l’Ouest, L.A perd un bon élément. Il leur reste 16 matchs pour valider leur place parmi les huit premiers à l’Ouest, et cela commence dès demain avec un déplacement au Toyota Center de Houston.