Jordan Brand Classic – Retour sur un match totalement dingue !

Hier soir se déroulait le Jordan Brand Classic, All Star Game des lycéens aux États-Unis. Retour sur un match de dingue, avec du spectacle, de l’ambiance et des actions de folies.

Pour commencer, il faut dire que le fait d’assister au match au bord du terrain biaise sûrement mon avis. Vu d’en bas, on capte toute la tension et l’ambiance de l’arène et forcément, ça aide a apprécier le spectacle.

Hier soir le Barclays Center était donc plutôt bien rempli pour ce Jordan Brand Classic. Ce match oppose deux équipes composées des meilleurs lycéens des États-Unis. Bol Bol, Shareef O’Neal, Cam Reddish, Romeo Langford et notre Français Jaylen Hoard, tous étaient là. La première déception vient de l’absence de Zion Williamson. Blessé au pouce, la légende du High School Basketball portait un plâtre et n’était donc pas en tenue.

Dès l’entrée des joueurs, l’excitation monte d’un cran et certains commencent à stresser légèrement. Emmitt Williams a même dit en sortant du couloir, et retenez bien cette phrase :

Je tremble… Maintenant je vais devoir mettre 30 points !

Dès l’entrainement, tout le monde a vite compris qu’Emmitt Williams n’était pas la pour rire.

 

Après l’hymne, le match démarre et un joueur se montre particulièrement à son avantage : Jaylen Hoard. Le Français, en sortie de banc, est de partout. 3 points, claquette, contre, tout y passe. À la mi temps, il est clairement le meilleur joueur de son équipe. En 10 minutes, il compile déjà 11 points (avec un très bon 5/7 au tir), 2 rebonds, 1 passe et 1 contre. Pas mal du tout. Un autre joueur plutôt à son avantage est Darius Bazley, déjà proche du double double avec 8 points et 7 rebonds. Pour lui, la pression était plus forte encore. Pour rappel, Bazley ne passera pas par la case NCAA, il a en effet préféré se présenter à la Draft de la G League. Devant des scouts G League et NBA, l’intérieur avait beaucoup à prouver. De l’autre côté, Emmitt Williams avait annoncé 30 points. À la mi-temps, il en est déjà à 18. À 9/9 au tir. Il permet à son équipe de mener 67-64.

Le match reprend devant un grand nombre de stars comme Frank Ntilikina, Ray Allen, D’Angelo Russell, Rasheed Wallace ou encore Tim Hardaway Jr. Et la deuxième mi-temps sera sous le signe du spectacle. L’intensité sur le terrain augmente et le public commence à vraiment se chauffer. Et c’est le moment que choisit Cameron Reddish pour s’enflammer. Après un premier duel contre Tyler Herro, il décide de s’attaquer à Nassir Little…

 

La fin de match, elle, sera l’occasion pour Emmitt Williams de battre des records. Proche du record du nombre de points lors d’un Jordan Brand Classic, tout le monde se met d’accord pour laisser l’ailier fort scorer et assurer le spectacle avec des gros dunks. Moulin à vent, dunk ligne de fond, tout y est. Au final, le futur joueur de LSU ne finira pas avec les 30 annoncés, mais avec 44 points à 22/23 au tir ! En marquant 44 points, Williams dépasse LeBron James et ses 34 pour le titre de meilleur scoreur de l’histoire du JBC !
Peu attendu, Williams marque de gros points aux yeux des recruteurs. Si il n’est pas le plus grand des intérieurs, son énergie constante et ses qualités athlétiques font de lui un vrai guerrier. Dans un profil à la Montrezl Harrell, Emmitt Williams pourrait faire du bruit en NCAA. Il est logiquement MVP du match pour son équipe (Nassir Little est MVP de l’autre équipe) et il repart avec une belle victoire 146-136.

Pour ce qui est des autres joueurs, certains sont clairement en avance sur leur âge. Bol Bol, 2.20m, possède de vraies qualités. Il réussit parfaitement à suivre le rythme malgré sa grande taille et enchaine les aller retour sans problème. Il est aussi très efficace au tir. hier il marque 22 points en 23 minutes, en tirant à 8/9 et à 6/6 au lancer francs ! Ce qui est au passage très rare pour un joueur aussi grand.
Mais le joueur le plus impressionnant niveau basket reste Cam Reddish. Si il finit 19 points avec un douteux 8/18, les quelques éclairs de génie aperçus lors du match laissent rêveur. Grand, excellent dribbleur, Reddish est un ailier qui peut organiser le jeu comme un meneur. Et en isolation, il peut aussi marquer sur n’importe qui.

Au final, ce Jordan Brand Classic est un grand spectacle à l’américaine qui permet de voir les talents de demain et de découvrir des joueurs attachants et disponibles, bien loin du star system de la NBA.

Pour ceux qui le désirent, voici les highlights complets de ce All Star Game (rendez vous à 2:45 pour voir la claquette du Français Jaylen Hoard) :

https://www.youtube.com/watch?v=oAmFmlWh-dg

NBA 24/24

Toute l'actu NBA