Publicité

NBA – Gregg Popovich déjà en très grande forme !

Après la défaite incontestable de son équipe hier soir (voir les statistiques accablantes ici), Gregg Popovich s’est présenté en conférence de presse prêt à troller. Et ça n’a pas manqué.

Battus dans tous les compartiments du jeu par les Warriors, les Spurs ont fait peine à voir hier soir dans la baie d’Oakland. Forcément énervé par ce scénario, Gregg Popovich a décidé de malgré tout profiter un peu de sa soirée en faisant le spectacle en conférence de presse. Il a annoncé la couleur alors qu’il n’était même pas encore assis, quand il a vu une bouteille de Gatorade posée sur sa table.

« Mais… Et si je n’aime pas ça ? Si je trouve qu’il y a trop de sucre ? Je ne veux pas voir ça »

Après ce troll bon enfant qui a fait rire les journalistes présents, le coach s’est assis tout en soupirant « Allez, allons-y. Ca me fatigue déjà… » Son échange qui a suivi avec les journalistes vaut de l’or :

« Journaliste 1 : Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ce soir ?

Gregg Popovich [incisif] : Ce qui n’a pas fonctionné pour nous ? Ils ont mieux joué au basket que nous, voilà ce qui n’a pas fonctionné.

Journaliste 2 : Vous aviez fait débuter Danny Green sur Kevin Durant en défense. Est-ce que ça a bien fonctionné ?

GP [agacé] : Vous avez regardé le match ?

J2 : Oui

GP : Et donc ?

J2 : Ca n’a pas très bien marché.

GP [très sérieux] : On est d’accord, ça n’a pas très bien marché. Donc on va faire grandir Danny d’une vingtaine de centimètres d’ici à lundi soir, on va lui dire de sauter plus haut et de courir plus vite. Et on va dire à Kevin Durant : « ne sois pas si bon »

Après avoir envoyé paitre un autre journaliste qui voulait lui parler d’ajustements (« le match 1 vient juste de finir »), et quand même trouvé le temps d’être sérieux un instant (« ils avaient plus d’envie et d’impact que nous, je pensais que nous étions prêts mentalement mais nous ne l’étions pas »), le Popovich Show s’est conclu quand l’entraineur des Spurs a interpellé un journaliste qui hésitait à lui poser une question : « Allez, posez une question ! Vous êtes payé pour ça hein », avant de se lever et s’en aller. Du grand Pop.

A défaut d’avoir réussi à motiver ses troupes pour le match 1, Gregg Popovich aura au moins livré une partition mémorable en conférence de presse…

NBA 24/24 San Antonio Spurs

En direct : toute l'actu NBA