Publicité

EuroLeague Women – Final Four (3ème place) : Koursk ferme la dernière marche du podium !

Après l’obtention des tickets pour la finale validés par les clubs de Sopron et d’Ekaterinbourg vendredi soir, aujourd’hui se jouait le match pour la 3ème place qui opposait nos deux internationales Bleues, à savoir Helena Ciak (Dynamo Kursk) et Sandrine Gruda (Yakin Dogu Universitesi). Comment s’est clôturé le match entre les deux équipes revanchardes, qui ferme donc le podium de l’EuroLeague Women 2017-2018 ?

Le premier panier est en faveur des Russes grâce à un lay-up de Maria Vadeeva, suivi de très près d’un tir au poste de l’internationale bleue Sandrine Gruda.
Les Turques prennent l’avantage grâce à un trois points de Kayla McBrice mais le Dynamo Kursk répond quasi-immédiatement. Ce dernier prend très vite l’avantage (+6), notamment grâce à Sonja Petrovic (déjà 9 points marqués à 4’41) et Anna Cruz, mais le Yakin Dogu ne se laisse pas marcher dessus et va reprendre l’avantage d’une unité grâce à l’internationale Suédoise Elin Eldebrink. Le quart-temps se solde par un retard d’un point pour le club Russe, 19-20.

Durant le second quart-temps, les équipes sont au coude à coude. Effectivement, les paniers s’enchaînent jusqu’à qu’une certaine Sonia Petrovic prenne les devants pour passer leur écart et ainsi prendre l’avantage, 31-27 à 5’23 obligeant le coach Turc à prendre un temps mort. Le club Russe étant dans la pénalité, cela permet aux coéquipières de Sandrine Gruda de remonter au score, 36-33 à 3’58. Mais Sonja Petrovic est de nouveau là pour permettre à son équipe de prendre une avance de 6 points, 39-33 à 3’28. L’écart se ressert grâce à Elin Eldebrink, mais la shooteuse Natalia Zhedik marquera son troisième tir à trois points (3/3 à 3pts à 1’15) permettant aux blanches et bleues de mener 44-39. Mais des oublis défensifs diminueront l’écart de 2 points, 46-44 en faveur des Russes à la fin de la première période.

Au retour des vestiaires, Angel McCoughtry est sanctionnée de sa 4ème faute dès le début de la seconde période et donne deux lancers à Sandrine Gruda. Mais le Dynamo Kursk rapplique directement notamment grâce au quatrième tir à trois points de Natalia Zhedik (100% de réussite à 7’03) suivi de deux autres tirs à trois points signés Sonja Petrovic, 62-57 à 5’22. Par la suite, les paniers s’enchaînent jusqu’à obtenir un retard de 6 points en faveur du club de Yakin Dogu, 68-60 à 3’24. Et le quart-temps se poursuit ainsi, 75-66 en faveur des coéquipières d’Helena Ciak.

Les 10 dernières minutes du match ressemblent approximativement au troisième quart-temps, le 3 points d’Angel McCoughtry permet aux bleues et blanches de prendre 10 unités d’avance à 8’19, 78-68

Une faute technique sifflée à Sonja Petrovic pour simulation permet aux joueuses Turques de revenir à 2 points d’écart, 78-76 à 5’24 obligeant le coach Russe à prendre un temps mort. Ce dernier a de l’effet, les joueuses de Koursk deviennent agressives, interceptent de bons ballons pour creuser à nouveau un écart de 7 points, 83-76 à 3’10 contraignant le coach Turc à prendre un temps mort. Ce dernier n’a peu d’effets, le Dynamo Kursk garde un écart constant de 5 points, 85-80 à 1’10.

Les coéquipières d’Anna Cruz gèrent bien leur fin de match pour s’imposer 87-82 et ainsi valider leur troisième place sur le podium de l’EuroLeague Women 2017-2018.

Du côté des statistiques, Sonja Petrovic finit la rencontre avec 24 points marqués, 3 rebonds et 3 passes décisives. Natalia Zhedik, a marqué 18 points (dont un beau 4/4 à trois points), capté 4 rebonds et délivré 2 passes décisives.
Au Yakin Dogu, Elin Eldebrink termine cette rencontre avec 21 points, 2 rebonds et 3 passes décisives.

Retrouvez la finale de l’EuroLeague opposant Ekaterinbourg contre Sopron sur la chaîne YouTube de la FIBA.

Koursk, sur la troisième marche du podium (Crédit photo : Chloé Berard)
Yakin Dogu – 4ème (Crédit photo : Chloé Berard)

Feed NBA 24/24