Publicité

NBA – Le big three du Thunder en est-il vraiment encore un ?

Houston est sur le cas Capela, mais également celui de Melo cet été. (Garrett Ellwood/NBAE via Getty Images)

Ce sera l’un des feuilletons de l’été du côté de l’Oklahoma : Melo va-t-il prolonger l’aventure ? Plusieurs éléments reviennent avec insistance, mais le Thunder a-t-il vraiment besoin de lui ?

Alors que le Thunder se démène pour rester en vie lors de sa série face au Jazz, Carmelo Anthony fait beaucoup parler de lui. Malheureusement pour le joueur, ce n’est pas forcément en bien. Maladroit, manque d’implication, les critiques fusent sur l’ancien Knick depuis quelques matchs et on ne peut pas dire qu’elles sont infondées.

Si Oklahoma City est encore en vie après la rencontre de cette nuit, la franchise peut remercier Russell Westbrook et Paul George, mais certainement pas Melo. L’ailier a encore été transparent et Billy Donovan lui a préféré Jerami Grant (23 minutes cette nuit) dans les moments importants. Pour donner la tendance, Anthony a disputé 25 minutes ce soir, contre 44 pour Westbrook et 45 pour Paul George. Ce n’est pas la première fois que Donovan effectue ce genre de choix. Le coach du Thunder avait déjà laissé Melo sur le banc en saison régulière, mais c’est la première fois qu’il choisit cette option en playoffs. Un choix fort ?

Cette saison, Melo tourne à 35.7% derrière l’arc, l’un de ses pires pourcentages depuis ses premières années dans la ligue. Avec 40.4% au tir de manière générale, il n’a jamais fait pire. Points, passes, rebonds, la majorité de ses statistiques sont en baisses et plus que jamais, il semble sur la pente descendante. Comme un symbole, si le Thunder a su réagir cette nuit, ce n’est pas grâce à lui. Jerami Grant apporte d’autres qualités bien plus bénéfiques à l’équipe que Melo et Donovan semble l’avoir compris, du moins sur ce match.

A 3-2 désormais dans la série, la saison du Thunder est toujours en danger puisque l’équipe se déplace dans l’Utah lors du prochain match. On ne sait pas encore quelle tactique adoptera Billy Donovan, mais une élimination serait un cuisant échec pour tout l’Oklahoma, mais également Melo. S’il possède une option joueur la saison prochaine, celle-ci pourrait sérieusement handicaper l’équipe. Pour rappel, Anthony toucherait pas moins de 27.92 millions de dollars la saison prochaine.

Dans un podcast, le journaliste Eric Pincus est revenu sur les divers choix et les dernières tendances. Tout cela reste cependant un peu confus. Une option envisagée mais fortement improbable au vu du rendement du joueur serait un trade après avoir activé sa dernière année. Mais bonne chance à Sam Presti pour trouver une franchise acceptant Melo à 28 millions, ce qui signifie également que les salaires devront matcher dans l’autre sens. Carmelo a 33 ans et il ne se bonifie clairement pas comme le vin et un certain King actuellement.

Pour certains, Melo a besoin de cet argent et c’est la raison principale. Le joueur le sait probablement, il n’obtiendra plus jamais un tel contrat et c’est donc l’occasion d’en profiter jusqu’au bout. Quitter le Thunder serait donc très difficile vu l’argent en jeu. Enfin pour d’autres, l’argent n’est pas important. Melo a gagné beaucoup d’argent dans sa carrière et il veut avant tout être heureux. On rappelle que l’été dernier, l’ailier était réticent à un trade du côté de Portland afin de rester proche de son fils.

Les dirigeants auront-ils une discussion avec Melo cet été ? Probablement. Ils pourraient même essayer de le retenir, mais certainement pas à ce prix. Pour un petit marché comme Oklahoma, retenir Melo et Paul George serait beaucoup trop coûteux pour un résultat qui est d’ailleurs loin d’être probant aujourd’hui.

Le début de saison de Carmelo Anthony fut fort intéressant, mais depuis le joueur ne cesse de décevoir. Plus que de simple tirs manqués, c’est son implication et son envie qui sont remis en cause. Peut-être pas aussi utilisé qu’il le souhaiterait, nous assistons peut-être tout simplement au déclin du joueur.

En direct : toute l'actu NBA