BCL – Récap 1/2 finale : Monaco tient sa finale face à l’AEK Athènes

La Roca Team va vivre la première finale européenne de son histoire, ce dimanche (20h30), face aux locaux de l’AEK Athènes. Les deux équipes se sont imposés respectivement face à Ludwigsburg et Murcia lors des demi-finales du Final Four de BCL, ce vendredi soir.

MHP Riesen Ludwigsburg 6587 AS Monaco

Ce vendredi soir, à Athènes, Monaco a décroché son ticket pour la finale de la BCL en disposant de Ludwigsburg en demi-finale (65-87).

Pourtant les hommes de Zvezdan Mitrovic ont eu du mal à rentrer dans leur match et étaient menés 20 à 11 à l’issue du premier quart-temps. Un peu de nervosité sûrement. Ils ont su très vite réagir et recollaient à 28 partout à six minutes de la mi-temps. Les allemands, 3ème de leur championnat national (BBL), résistaient tant bien que mal au retour des monégasques et rentraient aux vestiaires avec deux petits points d’avance (38-36), grâce à un buzzer à trois-points d’Adika Peter-McNeilly.

Monaco est revenu en deuxième mi-temps avec de biens meilleures intentions. Le capitaine Amara Sy montrait la voie avec six points consécutifs et permettait à son équipe de prendre les commandes au tableau d’affichage (44-47 à la 25ème minute). Grâce à une adresse extérieure retrouvée du côté des gâchettes monégasques et une domination intérieur d’Elmedin Kikanovic (19 points à 7/7 aux tirs et 7 rebonds), l’équipe de la Principauté filait en tête en fin de troisième quart-temps (54-61). La dernière période voyait la Roca Ream amplifier son avance face à une équipe de Ludwigsburg étouffée. Score final : 65-87 !

« C’était très difficile pour nous au début, nous étions un peu nerveux », a expliqué Amara Sy après la rencontre. « Nous ne jouions pas à notre jeu. Nous marchions, nous ne courions pas sur les contre-attaques, et ce n’est pas notre style. Il nous a fallu un quart-temps pour nous ajuster, après quoi nous avons fini par gagner de 20 points (ndlr : 22 points) »

Les hommes de John Patrick était parvenus jusqu’au Final Four en perdant seulement 10.4 ballons par match, mais sur cette demi-finale ils ont subit l’intensité défensive des monégasques (16 balles perdues dont 11 interceptées par Monaco). Les allemands terminent avec leur deuxième plus petite marque de la saison d’un point de vue du scoring – ils n’ont inscrit que 65 points, devançant de peu leur marque de 62 points marqués contre Tenerife en saison régulière. Seul leur meneur Thomas Walkup sort la tête de l’eau avec 10 points, 5 rebonds et 2 passes.

Monaco a su se détacher du piège Ludwigsburg malgré une adresse médiocre aux lancer-francs (14/23 soit 60.9%) qu’il faudra réglé avant la finale. Elmedin Kikanovic s’est montré efficace et Christopher Evans (17 points à 5/6 aux tirs dont 3/4 à 3 points, 8 rebonds, 3 passes pour 24 d’évaluation) s’est également illustré. On retiendra également les 9 passes décisives de DJ Cooper qui a mis en valeur ses coéquipiers.

AEK Athènes 7775 UCAM Murcia

Dans la deuxième demi-finale, l’AEK Athènes a défendu son terrain en s’imposant face à Murcia (77-75) et rejoint Monaco en finale de la BCL.

Après un premier quart-temps équilibré (18-17 en faveur de l’AEK), les locaux appuient sur l’accélérateur en deuxième période et surprennent Murcia. Ils prennent ainsi quinze points d’avance à la 16ème minute (37-22). Si les espagnols plient, ils ne rompent pas et parviennent à réduire l’écart à 6 points à la mi-temps (40-34).

De retour des vestiaires, Murcia continue d’effectuer son retour en s’offrant des secondes chances sur des rebonds offensifs (15 au total sur le match). Les hommes d’Ibon Navarro passe même devant au score à la 28ème minute (52-53) et sont encore dans le coup à l’entame du dernier quart-temps (55-54). L’AEK Athènes veut à tout prix offrir une finale à son public et parvient à repousser son adversaire à neuf unités (70-61 à la 36ème minute). Les grecs comptent encore six points d’avance à une minute du buzzer (76-70), mais les espagnols jouent avec leur cœur et vont faire transpirer les 20.000 fans de l’OAKA. Clevin Hannah, ancien joueur du SLUC Nancy (17 points, 4 rebonds, 6 passes), ne tremble pas et inscrits quatre points consécutifs sur la ligne des lancer-francs, ramenant les siens à un petit point (76-75) avec douze secondes à jouer. L’intérieur de l’AEK, Delroy James, est alors envoyé sur la ligne de réparation. Il met le premier lancer mais rate le second. Murcia s’empare du rebond défensif et le ballon est transmis à Sadiel Rojas qui fonce dans le mur James, voulant provoquer une faute. Il tente un shoot désespéré depuis l’autre moitié du terrain, trop loin pour réaliser l’exploit face à l’équipe local. Score final : 77-75 !

« Nous avons fait quelques erreurs qui nous ont presque coûté la victoire, mais dans l’ensemble nous avons contrôlé le match », a raconté Dragan Sakota, le coach de l’AEK. […] Encore un gros succès pour nous, nous attendons avec impatience le prochain match, contre une équipe encore meilleure que Murcia (ndlr : Monaco) »

L’AEK Athènes a eu toutes les peines du monde à se débarrasser d’une vaillante équipe de Murcia. Pour cela, il a fallu que le trio offensif Manny Harris (20 points à 9/15 aux tirs), Kevin Punter (16 points avec un joli 4/8 à trois points), Dusan Dakota (15 points) réponde présent. Mike Green, ancien meneur du Paris Levallois a quant à lui été un peu plus discret (7 points, 3 rebonds, 3 passes). Du côté des perdants, Clevin Hannah et Vitor Benite (19 points à 7/12 aux tirs) peuvent sortir la tête haute de ce Final Four de BCL.

Dimanche se jouera le match pour la troisième place entre Ludwigsburg et Murcia (16h30) et juste après la finale tant attendue entre Monaco et l’AEK Athènes (19h30).

Source : BCL

A lire également : Venise remporte la FIBA Europe Cup

Champions League Coupes d'Europe Masculines France / Europe

Toute l'actu NBA