Euroleague – Final Four : Le collectif madrilène trop fort pour le CSKA Moscou !

Avec un peu de retard à l’allumage, le Real Madrid s’est ensuite affirmé tout au long du match. Le CSKA regrettera les blessures… mais surtout de ne pas avoir stoppé les séries des espagnols.

Le début de rencontre est clairement à l’avantage du CSKA Moscou. Dans le sillage d’Higgins (15 points, 2 rebonds, 3 passes), qui inscrit 10 des 15 premiers points de son équipe, les joueurs de Dimitris Itoudis sont devant. Les rotations du coach moscovite sont efficaces et notamment Nando De Colo (20 points, 1 rebond, 1 passe) qui provoque des fautes et sanctionne sur la ligne (4/4 aux lancers). Après 7 minutes le Moscou mène 19 à 14. Pour tenir, le Real s’en remet à son phénomène, Luka Doncic (16 points, 7 rebonds, 2 passes, 1 interception), incisif en ce début de match (7 points). Higgins est toujours aussi intenable (12 points à 100%) et après 10 minutes, le CSKA est devant de 10 points (30-20).

 

Le Real se réveil rapidement. Causeur (6points, 2 rebonds, 3 passes, 1 interception) rentre en jeu et envoie une première bombe de loin. Madrid réalise 14-2 en 2min30 grâce aux trois points (Llull, Carroll) et reprend le contrôle de la partie (34-37 à la 13ème). La pluie tombe sur la tête du CSKA qui voit le Real inscrire 7 tirs à 3 points en 16 tentatives dont un bon 3/4 pour le seul Jaycee Carroll (9 points, 2 rebonds, 3 passes). Malgré ce mauvais deuxième quart-temps (16-27), le CSKA s’accroche avec Will Clyburn (16 points, 7 rebonds, 2 passe, 1 contre) à 3 points. Sur un bon rebond offensif, Trey Thompkins (12 points, 6 rebonds, 1 passe, 1 interception, 1 contre) marque au buzzer et c’est le Real qui rentre aux vestiaires avec l’avantage au score (46-47).

Après la pause, on pense que le CSKA est sur une meilleure dynamique. Auteur d’un 5-0 pour mener 51-47, l’armada de Moscou semble mieux dans son match. Ce n’était qu’une impression puisque la réponse du Real Madrid va être cinglante avec un 13-0 (51-60). Rien n’est joué dans ce match et après 30 minutes l’écart est sous les dix points (56-63).

 

Le duo Doncic-Ayon (12 points, 11 rebonds, 1 passe, 1 interception 1 contre) fait du bien à l’équipe de Pablo Laso. Pour répondre, le CSKA profite de la mobilité de Kyle Hines (16 points, 9 rebonds, 1 passe, 1 contre), défendu par l’immense Walter Tavares (5 points, 3 contres). Le CSKA revient petit à petit pour se rapprocher très dangereusement du Real (73-76). Sergio Llull envoie un gros tir à 3 points pour se donner de l’air. Les équipes se répondent et le CSKA est toujours derrière. Nando De Colo, toujours aussi propre, rentre un trois points en sortie d’écran pour réduire l’écart à 6 points (81-87) à 37 secondes de la fin du match. Il manquera le suivant et Rudy Fernandez (6 points, 2 rebonds, 2 passes) se fait un malin plaisir à marquer ses deux lancers. Le Real s’impose 92-83 et rejoint le Fenerbahçe Dogus Istanbul en finale de l’Euroleague.

 

Le MVP – Luka Doncic : 16 points, 2 passes, 7 rebonds, 1 interception et 18 d’évaluation.

Coupes d'Europe Masculines Euroleague Europe France / Europe

Toute l'actu NBA