Possédant certainement le meilleur programme de recrutement en NCAA ces dernières années, l’université de Duke a encore frappé un grand coup pour la saison prochaine en attirant les trois plus gros prospects du circuit lycéen, et au total 5 joueurs du Top 40 du pays !

Duke et son coach Mike Krzyzewski se sont spécialisés dans le recrutement et le développement de gros potentiels et espoirs sortant du lycée. Cette saison, l’équipe présentait par exemple dans son effectif pas moins de 7 freshmen parmi les 14 spots de son roster ! 4 d’entre eux sont annoncés au premier tour de la prochaine draft, avec l’inévitable Marvin Bagley, son compère dans la peinture Wendell Carter, mais également les deux arrières Trevon Duval et Gary Trent Jr.

Malgré la présence de ces 4 joueurs dans le cinq de départ cette saison, Duke a dû s’incliner en quarts de finale du tournoi NCAA face à Kansas. Une sorte d’échec pour Coach K, dont l’équipe est considérée comme un sérieux prétendant au titre chaque année. Le programme de l’université a donc décidé d’employer les grands moyens en lançant une procédure de recrutement de grande ampleur. Une démarche payante, puisque les Blue Devils compteront parmi leurs rangs les trois meilleurs joueurs lycéens d’après le Top 100 d’ESPN la saison prochaine, et même 5 des 40 plus haut classés !

R.J. Barrett

Il est annoncé comme numéro 1 de la draft 2019, et son CV va certainement dans son sens. Mis sous les projecteurs par ses sélections dans les équipes de jeunes du Canada, Barrett s’est particulièrement distingué lors de la dernière Coupe du Monde U19, où il avait tout simplement écrasé le tournoi et détruit les USA en finale de la compétition avec 38 points, 13 rebonds et 5 passes. Évoluant dans le programme unanimement reconnu de Montverde Academy (certainement le meilleur des États-Unis), il a récemment été élu joueur lycéen de l’année. Le Canadien sait tout simplement tout faire sur le parquet : capable de pénétrer dans la raquette avec efficacité, adroit derrière l’arc, possédant un bon handle, talentueux défensivement, exemplaire dans son comportement, il sera certainement l’arme principale de Duke. Culminant à 2m01, il pourra occuper les postes 2 et 3 sous les ordres de Mike Krzyzewski.

« Duke ressemble beaucoup à Montverde. Ça a tout d’une maison pour moi. Ils ont évidemment un grand coach… J’adore Coach K. Je regardais jouer Duke déjà très tôt dans ma jeunesse. »

Zion Williamson

Certainement le joueur lycéen avec le plus de hype depuis deux ans, Williamson est un monstre physique. Du genre… flippant. Ne mesurant qu’1m98 pour ses 123kg (!), il a passé son temps à martyriser les adversaires… et les cercles de son état de Caroline du Sud. Véritable mixtape humaine, il s’est fait une fabuleuse réputation de force et de dunkeur inarrêtable dans la raquette. Classé deuxième du Top 100 d’ESPN avec ses 36,4 points et 11,4 rebonds par match, il fait déjà fantasmer les scouts NBA malgré sa relative petite taille pour un intérieur et un shoot à travailler. Le joueur de Spartanburg, qui sera confronté à une compétition bien plus relevée en NCAA, n’a dans tous les cas aucune crainte à avoir quant à son physique surpuissant !

« Il y a beaucoup de hype autour de notre classe de recrutement, mais nous sommes jeunes et désireux d’apprendre de Coach K et de développer notre jeu. Il y aura beaucoup d’attentes, mais notre but ultime est, à l’image des autres programmes autour du pays, de nous développer et de remporter des matchs. »

Cameron Reddish

Il vient compléter le Top 3 des meilleurs lycéens du pays, et ne manque certainement pas d’atouts ! Assez introverti sur le terrain – il lui est souvent reproché son manque de leadership et son apparence nonchalante, voire désintéressée – Cam laisse son basket parler pour lui. Souvent comparé à Penny Hardaway, Grant Hill ou encore Paul George, Reddish est suivi depuis très longtemps par les scouts d’université et de la grande ligue américaine grâce à ses performances dans son lycée de Westtown. Encore un peu tendre physiquement, l’ailier compense ce léger défaut par sa taille (2m01), son envergure (2m16), son agilité avec le ballon et sa versatilité sur le parquet. Très en phase avec son shoot, il présente sans doute le plus gros potentiel parmi ces cinq recrues.

« L’université est un moment important pour moi. Je vais probablement y passer seulement un an, je dois donc en tirer le maximum. Je dois m’améliorer. Je dois devenir meilleur. Je dois être confronté à un nouveau défi. »

Tre Jones

Dans la famille Blue Devils, je voudrais le meneur ! Et en parlant de famille, Tre a déjà eu un avant-goût de la NBA… grâce à son frère, Tyus, qui évolue aux Minnesota Timberwolves. Leur jeu présente beaucoup de similitudes, même si le lycéen préfère driver plutôt que de rester dans le périmètre, et assure être meilleur défenseur. Le parcours des deux frangins s’annonce là-aussi équivalent : tous deux joueurs pour le lycée d’Apple Valley, Tre peut se targuer d’avoir remporté deux titres d’état de plus que Tyus. Cependant, ce dernier a remporté le titre de NCAA avec Duke en 2015 en empochant même la distinction de meilleur joueur du Final Four. Le benjamin de la famille Jones a donc encore du travail la saison prochaine. Longtemps classé numéro 1 à son poste par ESPN pendant la saison, il a aujourd’hui légèrement chuté dans le classement mais en occupe toujours la 17e place.

« Duke est pour moi le meilleur endroit pour être capable de grandir en tant que personne et en tant que joueur de basket. » – Tre Jones
« Je pense que Tre peut devenir meilleur que moi. Mon grand frère m’a toujours poussé à être meilleur, je vais donc le pousser moi aussi. » – Tyus Jones

Joey Baker

Baker est la dernière recrue à avoir été annoncée par l’université (au début du mois de mai), et pour cause : l’ailier fort vient seulement d’être reclassé, puisqu’il appartenait jusqu’à maintenant à la classe 2019 ! Déjà lié à l’université de Caroline du Nord avant cette décision, Baker vient donc créer des problèmes de riche dans l’esprit de Coach K. Bien qu’il ne possède pas une cote aussi élevée que ses autres camarades, le joueur de la Trinity Christian School apparait tout de même à la 39e place du Top 100 d’ESPN. Cependant, contrairement aux quatre autres Blue Devils précédemment évoqués, Joey devrait débuter la saison sur le banc, puisqu’il doit faire face à la concurrence à son poste de Zion Williamson. Il aura donc certainement du mal à connaitre la même réussite que le premier joueur de Duke reclassé, à savoir Marvin Bagley, mais se révèlera pour sûr grandement utile à sa nouvelle équipe.

« Je pense que cela va grandement m’aider. Jouer contre les trois meilleurs joueurs, R.J., Cam et Zion, tous les jours à l’entrainement, apprendre d’eux et rivaliser avec eux va me forcer à vraiment progresser en tant que basketteur. Je vais apprendre une tonne de choses grâce à eux et je vais énormément m’améliorer. »

Accompagnés de Marques Golden ou de Javier DeLaurier dans le cinq de départ, tout deux anciens de la maison, Barrett, Williamson, Reddish et Jones risquent de martyriser bon nombre d’équipes la saison prochaine et de rendre les matchs très intéressants à suivre du côté du Cameron Indoor Stadium. Sans compter l’apport du banc où l’on retrouvera certainement Joey Baker… 

À lire également : Kawhi Leonard aurait annoncé à Danny Green qu’il restait aux Spurs