Divers – Les incroyables règles du championnat de basket nord-coréen

Insolite : Le championnat nord-coréen de basket ne fait rien comme les autres
Insolite : Le championnat nord-coréen de basket ne fait rien comme les autres

Petite zone asiatique excentrée du monde occidental, la Corée du Nord ne fait rien comme les autres, même quand il s’agit de sport. En témoignent ces quelques règles improbables qui composent le championnat de basket nord-coréen. 

Publicité

Rendre le championnat plus spectaculaire : telle est visiblement la devise de la plus haute division de basketball nord-coréenne. Alors que le dictateur Kim Jong-Un s’est découvert une passion pour la balle orange à son arrivée au pouvoir (en plus de se taper des soirées folles avec Dennis Rodman), le chef d’État a décidé de révolutionner à sa manière la balle orange dans son pays.

Et puisque le niveau de jeu n’a rien d’exceptionnel, il a décidé de rendre les matchs plus attrayants… en modifiant les règles. Plus précisément en offrant des bonus (ou des malus) de points improbables, que l’on croirait tout droit sortis des jeux-vidéo.

Publicité

Pour preuve, la petite liste ci-dessous, dressée par le Herald Sun, présente quelques-unes des règles les plus délirantes au coeur du championnat. Certaines visent à rendre le money-time beaucoup (beaucoup) plus spectaculaire, pendant que d’autres viennent sanctionner le moindre raté des joueurs.



  • Les dunks valent 3 points
  • Dans les 3 dernières minutes du match, un panier marqué vaut 8 points
  • Un lancer-franc raté enlève 1 point à l’équipe
  • Un tir à trois-points qui rentre sans toucher l’arceau (un swish) vaut 4 points

Le problème avec la Corée du Nord, qui reste bien évidemment l’une des dictatures les plus fermées au monde, c’est qu’il est très difficile d’accéder à des images. On vous a quand même dégoté dans les bas-fonds de YouTube une vidéo datant de 2013 entre North Pyongan et North Hwanghae. Spoiler : c’est pas très spectaculaire.

Publicité


De plus, il ne fait que peu de doute que si Kim Jong-Un est présent dans les tribunes d’une rencontre, le score peut être modifié d’un simple claquement de doigt. Surtout si le dictateur a décidé de poser quelques paris sur son équipe préférée.

Publicité

On ne peut donc que se contenter d’imaginer ce que ces fameuses règles donneraient dans nos matchs occidentaux. A première vue, Steph Curry tournerait à 235 points de moyenne pendant que Andre Drummond serait à -6 points par match.

Buzz Divers International

Les dernières actualités