Cette année, la draft était supposée être différente. Non pas sur la scène, mais en coulisses justement. ESPN avait demandé à ses journalistes comme Adrian Wojnarowski, de ne plus spoiler à l’avance. Malheureusement la soirée s’est déroulée comme les années précédentes et le GM des Hawks peut s’en réjouir.

Du spoil, du spoil, et encore du spoil. Si vous n’aimiez pas connaître les choix à l’avance lors de la draft, il valait mieux rester en dehors de Twitter, et relativement tôt. Quelques heures avant le début de la draft, Shams Charania et Adrian Wojnarowski ont en effet commencé à dévoiler les premiers choix de la draft. Pourtant, les insiders avaient reçu l’instruction de ne pas le faire, mais des journalistes comme Marc Stein eux, n’ont pas résisté.

Alors que Wojnarowski s’amusait à spoiler tous les choix comme à son habitude tout en utilisant tous les mots du dictionnaire, il a probablement arrangé les affaires des Hawks en passant.

Le GM des Hawks peut remercier Twitter pour la draft de Huerter. (Sports Illustrated)

Travis Schlenk veut en effet Kevin Huerter pour compléter son backourt après la draft de Trae Young, le GM des Hawks hésite même à monter à la draft pour s’assurer de le sélectionner. Schlenk commence donc à entamer des discussions avec les Bucks, qui possèdent le 17ème choix, pour échanger leur pick contre le 19ème.

Nous avions le 19ème choix, et nous avons discuté avec Milwaukee pour le 17ème, histoire de grimper un peu à la draft pour obtenir le joueur voulu. Il y avait plusieurs joueurs que nous souhaitions à ce pick, et Kevin Huerter était l’un d’entre eux. Puis le choix de Milwaukee a leaké.

Ainsi nous avons pu nous retirer du deal, conserver notre pick et ne pas effectuer un package pour grimper car nous savions, il y avait encore deux joueurs que nous voulions absolument et il n’y avait plus qu’une seule franchise devant nous, c’était donc bénéfique.

Le GM des Hawks avait donc deux joueurs dans le viseur, mais dès lors qu’il a su que Milwaukee n’avait pas la même cible, il a pu empêcher le trade.

Cela ne devrait probablement pas plaire à Adam Silver ou à la ligue. Des nouvelles directives pourraient toujours voir le joueur mais rien ne semble retenir le Woj, ni même tous les autres journalistes capables au moins d’informer le pick de leur équipe.

Conclusion ? Merci Twitter.

Source : ESPN