Publicité

NBA – Comment les Celtics tentent d’aider Robert Williams

Boston Globe

Sélectionné au 27ème choix de la dernière draft, les Celtics ont peut-être réalisé un steal en juin dernier en la personne de Robert Williams. Peut-être, car le rookie a un sérieux problème d’immaturité qui a effrayé de nombreuses franchises.

Robert Williams est un jeune prospect talentueux en provenance de Texas A&M. Si un joueur était seulement jugé par son talent, Williams aurait probablement pu grimper pas mal de places au sein de la draft, mais Williams est également un jeune très immature.

C’est un problème qui inquiète de nombreux observateurs depuis quelques années maintenant. Alors qu’il aurait pu il y a un an se présenter à la draft, Williams avait décidé de continuer un an de plus à l’université. Signe d’un effort de la part du joueur ? Pas vraiment. Au final, Robert Williams a passé son année à profiter des « avantages » de la vie universitaire et à s’amuser.

Williams pourra-t-il exploiter son potentiel aux Celtics ? (CBS Boston)

Prendre Williams n’est pas en soi un grand risque pour Boston. Danny Ainge ne sera pas jugé sur ce choix. Malheureusement pour Boston, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour entendre parler de Robert Williams, en mal.

En pleine préparation pour la summer league, le rookie de Boston a participé au deuxième entraînement des Celtics, mais pas au premier. Pourquoi ? Il a tout simplement raté l’avion.

Je suis rentré à la maison, j’ai fait quelques trucs, puis j’ai juste manqué l’avion, c’est un manque de communication de ma part. C’est de ma faute. On va aller de l’avant et oublier ça.

Sa motivation, sa maturité, tout est questionné depuis plusieurs semaines et on ne peut pas dire que Williams a fait mentir ses détracteurs pour le moment. Évidemment, sa franchise n’a pas tardé à le rappeler à l’ordre.

Peut-être que je ferai quelques sprints en plus ou quelque chose comme ça, je ne sais pas. Il s’agit surtout de responsabilité, ils m’ont beaucoup parlé de ça à mon arrivée. C’est un vrai travail. Les choses sont différentes ici, il faut prendre conscience de ce qu’on a, les opportunités sont limitées.

Brad Stevens est évidemment intervenu. Le coach des Celtics aura une grande importance dans le développement du rookie.

J’ai parlé avec coach Stevens quand je suis revenu et il m’a parlé de cette opportunité, il n’y en a pas beaucoup.

L’image de Williams a déjà pris un coup et il va devoir désormais se rattraper. Les Celtics ne comptent cependant pas rester là sans rien faire puisqu’un ancien assistant de Williams devrait venir l’aider, ainsi qu’un coach conseillé par son agent, Bill Duffy. Le but est évidemment d’aider le jeune rookie à grandir et à gagner en maturité.

Le vestiaire de Boston compte également des vétérans qui pourront aider Williams et on pense évidemment à Al Horford, un vrai professionnel.

Les propos de Robert Williams sont encourageants et il assure vouloir prendre un nouveau départ. Voyons voir si le rookie transforme ses paroles en action.

Source : Boston Herald

https://www.youtube.com/watch?v=dq6Oq8lzJts&feature=youtu.be

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA