Sur un petit nuage depuis sa signature chez les Warriors, Jonas Jerebko est revenu sur les négociations et son arrivée chez les champions en titre.

Alors que son contrat avec le Jazz allait devenir intégralement garanti le 9 juillet, Utah a préféré couper le contrat de Jerebko dans le but de ne pas débourser le moindre centime. Une fois la période de 48 heures des waivers passée, période durant laquelle une équipe NBA peut récupérer le contrat existant – ici le salaire de 4,2 millions de dollars de Jerebko – l’ailier fort, qui avait trouvé un terrain d’entente assez rapidement avec les Warriors, a pu parapher un contrat minimum avec les champions.

Les négociations se sont déroulées rapidement, car les deux camps étaient très intéressés à l’idée de travailler ensemble, comme il le rappelle pour Mercury News :

« Mon agent m’a appelé pour me dire que les Warriors étaient intéressés, donc c’était bouclé. Quand la meilleure équipe du monde t’appelle, tu réponds. »

Jonas Jerebko s’est fondu la saison dernière dans le collectif de Quin Snyder, nul doute qu’il devrait en être de même avec celui des Warriors (AP Images)

L’ailier fort de 31 ans (2,08 m), est un véritable couteau suisse. Il dispose de plusieurs cordes à son arc : capable de tirer à trois points (41%), une qualité de passe intéressante et une finition au cercle correcte, ses qualités ont dû plaire au front office californien et à Steve Kerr, surtout quand ce genre de profil est disponible sur le marché au salaire minimum.

« Je vais faire tout ce qu’il faut. Je vais défendre, prendre des rebonds, faire des écrans, donner de l’espace aux gars, trouver celui qui est ouvert, et je suis connu comme quelqu’un qui sait mettre quelques tirs ouverts aussi » énonce Jerebko.

Drafté en 39e choix par les Pistons en 2009, Jerebko a déjà terminé à plusieurs reprises la saison au-dessus des 40% derrière l’arc. La saison prochaine, les Warriors vont l’attendre dans ce registre et le joueur se sent déjà prêt à reprendre le terrain de l’entraînement.

« Je suis déjà parti en vacances, j’attendais de signer quelque part pour me mettre au boulot. Je vais retourner dans le Michigan, j’ai une salle là-bas, puis je vais revenir tôt dans la Baie pour finir de me préparer. »

Les Warriors font l’acquisition d’un joueur solide en rotation. Pour Jonas Jerebko, atterrir dans la Baie, c’est l’opportunité en or de gagner sa première bague de champion.

À lire également : Nemanja Bjelica ferme la porte à Philly !

A propos de l'auteur

Étudiant en journalisme, spécialité sport, dans l'école IICP situé à Paris. Je suis un boulimique de l'actualité NBA et un fan absolu des Boston Celtics. Ma boule de cristal me dit que les Celtics seront champions en 2019.