NBA – Les modèles de sneakers sanctionnés par la ligue depuis 1985

Si la NBA a assoupli les règles concernant les couleurs des sneakers, il ne faut pas oublier que les chaussures n’ont pas toujours eu la vie simple sur les parquets. Retour sur 8 modèles sanctionnés, voire interdits, dans l’histoire de la ligue. 

Publicité

Les joueurs NBA et les sneakers, c’est une longue histoire. Une histoire de passion n’ayant pas toujours été vue d’un très bon oeil par les comités à la tête de la ligue, qui n’ont pas hésité au fil des années à rappeler à l’ordre, mettre à l’amende ou même interdir certains modèles. C’est notamment le cas des 8 paires que nous allons vous présenter ci-dessous.

1985 – Nike Air Ship / Air Jordan I (Michael Jordan / Nike) 

Alors qu’au milieu des années 80 Michael Jordan attaquait la pré-saison avec des Air Ship noire et rouge, il reçu un avertissement de la ligue. Le modèle fut interdit pour le reste de la saison par David Stern, jugé trop coloré pour l’époque. Jordan recevait d’ailleurs 5.000$ d’amende à chaque fois qu’il les portait, Nike prendra à ses frais les sanctions.

(DR)

Le 10 février 1985, lors de son premier All-Star Game à Indianapolis, on constate que Michael Jordan portait également cette paire, en coloris rouge et blanc. Pour juger du niveau de provocation, il suffit d’observer la couleur des sneakers portées par Isaiah Thomas et Magic Johnson, on ne peut plus neutre : le blanc.

Magic Johnson and Isiah Thomas all star game 1985
(DR)

Publicité

2011 – Athletic Propulsion Labs Concept 1

Dotée d’après la marque d’une technologie d’amélioration du saut, la NBA ne pris pas de risque et préféra interdir la chaussure sur les parquets dès sa sortie, en 2010-2011.

(DR)

2012 – Top Ten 2000 (Smith, Teague, Stevenson / Adidas) 

A l’époque sous le maillot des Hawks, les trois joueurs auraient été avertis par la ligue pour avoir porté ce modèle Adidas lors d’un match à Miami. Le motif ? Un peu trop de rose et de bleu.

(DR)

Publicité




2013 – Melo 10 (Carmelo Anthony / Jordan)

Ce modèle de Jordan pour Melo avait la particularité de contenir un bout de chrome doré sur le talon. Bonne idée pour le marketing, mauvaise pour la ligue : des reflets étaient signalés par les joueurs et caméramans. Puis un bout de chrome qui viendrait à se détacher et trainer sur le parquet, c’est jamais bien bon. Interdit par la ligue au cours de la saison 2013-2014.

(DR)

2018 – Hyperdunk 2016 Custom (Karl-Anthony Towns / Nike)

Alors que KAT voulait rendre hommage cette saison à la célèbre série Netflix Stranger Things, la ligue ne fut pas de cet avis : chaussures interdites.

(DR)

Publicité

2018 – Curry 4 Custom (Stephen Curry / Under Armor)

Pour le nouvel an chinois 2018, Under Armor a eu la bonne idée de reproduire sur la Curry 4 les symboles chinois du maillot des Warriors ce soir-là. Le problème ? Ces mêmes motifs étaient brevetés par Nike. Grosse boulette au service marketing.

(DR)

2018 – Kyrie 4 (De’Aaron Fox / Nike)

Trop colorées pour la ligue, le jeune De’Aaron Fox s’est vu contraint d’abandonner ses Kyrie 4 bariolées pour un modèle plus classique.

(DR)

Publicité

2018 – Melo 13 Custom (Frank Kaminsky / Jordan)

Joueur des Hornets, Kaminsky a voulu faire plaisir à son boss, et accessoirement promouvoir son podcast. Nul autre résultat qu’un avertissement de la ligue.

(DR)

Lire aussi : Le seul joueur qui porte des Air Max 90 pendant les matchs

Il est tout de même à noter que certains modèles pourraient être désormais portés, avec les nouvelles règles de la ligue. Les temps changent, la NBA s’adapte. 

Lifestyle NBA 24/24 Sneakers

En direct : toute l'actu NBA