Insolite – Découvrez un featuring de 2011 entre … Kevin Durant et LeBron James

LeBron James devant Kevin Durant à l'occasion du All-Star Game
DR

S’il existe deux milieux du show-business qui possèdent des atomes crochus, c’est bien la NBA et le rap. Entre Shaquille O’Neal, Ron Artest ou plus récemment Iman Shumpert et le très bon Damian Lillard, la Grande Ligue a toujours compté dans ses rangs quelques joueurs capables de poser un couplet sur une instrumentale. Malgré tout ce que cette connexion entre boom-bap et balle orange a pu produire, nous n’avions encore jamais eu le droit à un featuring quintuple champion NBA.


À l’occasion d’une interview de Franky Wahoo accordée à NOISEY (la branche musicale de VICE), l’ancien producteur et ingénieur du rappeur Machine Gun Kelly a révélé que seul Kevin Durant devait normalement entrer dans les Spider Studios de Cleveland pendant le lockout de 2011. C’était sans compter sur le désir de LeBron James d’être présent sur tous les plans, encore plus quand il s’agit d’enregistrer un morceau de rap avec l’un des meilleurs joueurs de la Ligue et ami, dans son Ohio natal.

Franky Wahoo raconte :

LeBron a fini par se pointer, et KD avait des instrumentales sur lesquelles il avait déjà écrit. Quand j’ai su qu’ils allaient faire le morceau, j’étais planté là, à me dire « oh merde ». Parce que la pire chose qui aurait pu arriver à ce projet, c’est que Paul Rich [l’agent de James] veuille l’enterrer.

Le morceau devait même faire partie de la bande son de NBA 2K19, mais après des mois de va-et-vient, rien ne s’est concrétisé.

Dans les grandes lignes, la piste intitulée It Ain’t Easy, détaille les hauts et les bas de la vie quand on est au sommet de la NBA. Montez le volume, parce que c’est KD qui pose les premières phases :

Sympa non ? On vous laisse jeter un coup d’œil aux lyrics, avec Durant sur les deux premiers couplets, et LBJ sur le troisième.

Kevin Durant :

I cut me, I bleed out, dedication
Hard work, sacrifice, meditation
I meditate up on the goal that I’m tryna reach
Grinding all the way to the top, and I ain’t tryna sleep
Come and get me, come and get me, I’m an animal
Cutting through your brain like I’m —————
Now I’m grown up, I got a couple dollars on me
Spent a semester in school, I ain’t no scholar, homie
Who with me? Who with me? [Bleep] dudes with me
Shoot with me, place you on you [bleep] like Jamaal Tinsley
I’m a [unclear], twice before he get around
Relaxin’ in the seats to this Benz is how I get around
I got the money, but that’s the root of all evil
I stayed the same, but it’s changing all the wrong people
Yeah, and every hater all the same
I’m feelin’ like the world is Skip Bayless and I’m LeBron James
Look, now I got a body full of tattoos
Everybody say that I’m changin’, that is not true
Same dude that you met a couple years ago
Talk to the heart and you can see past the visual
Look, stickin’ to the game and I ain’t out of bounds
Maryland on my back, and I can carry it when I’m out of town
I said Maryland on my back and I can carry it when I’m out of town

LeBron James :

It ain’t easy on the path I’m on
But put the world on my back ‘cause I’m that strong
Long journey I been on from the very start
No way I die off, with this iron heart
No chance to make it out, that’s what they said
But look at me I’m here, [ball, set and spread?]
From 602 to 747s
I miss you grandma Frieda, R.I.P. in heaven
Say what you want ‘bout me, but leave the family alone
Or call the goons up and have ‘em freshen up the chromes
I love the goons, they up in my heart
‘Cause they been down with King James from the very start
Single parent, just moms, dad gone
It’s all good pops, you made the kid strong
Ain’t no way you can stop this kid
Mama mama knew I was a star from the baby bed
I had to make it out, no other option
Now ain’t nothing in the world that I ain’t coppin’
Yo y’all already know what it is
Now lemme just spread my wings
While y’all listen to the voice in this hook sing

Difficile de dire lequel de ces deux futurs Hall of Famer est le plus à l’aise avec un micro, mais KD possède quand même une longueur d’avance sur ce morceau. Une rencontre au sommet dans les studios, avant un second featuring sous le maillot des Lakers ? L’avenir nous le dire, en attendant, on vous laisse apprécier ce petit bijou.

À lire également : L’interview de LeBron James sur Clique TV

NBA 24/24

Toute l'actu NBA