Dernière ligne droite avant le mondial, mais vous aussi vous êtes perdu(e)s sur les différents groupes ? Sur les rosters finals ? Pas de soucis, nous sommes là pour vous éclairer.

LETTONIE

Surfer sur l’euphorie du dernier Euro
Après un bel Eurobasket en 2017, les Lettones, qui retrouvent cette année le Mondial, vont devoir 
batailler dur pour parvenir à sortir des phases de poule.

Classement à la dernière Coupe du Monde (2014 – Turquie) : Non qualifiée

NUMÉRO NOM PRÉNOM TAILLE POSTE CLUB
0 ROZENBERGA Dita 1.80 Ailière Battipaglia (ITA)
7 DIKAIOULAKU Eline 1.72 Meneuse Wroclaw (POL)
8 BASKO-MELNBARDE Gunta 1.81 Ailière Riga (LET)
11 PUTNINA Aija 1.90 Intérieure Istanbul Üniversitesi (TUR)
12 STEINBERGA Anete 1.90 Intérieure Castors Braine (BEL)
13 BRUMERMANE Aija 1.91 Intérieure TTT Riga (LET)
15 PULVERE Ieva 1.72 Meneuse TTT Riga (LET)
28 VITOLA Kristine 1.96 Intérieure Galatasaray (TUR)
33 LAKSA Kitija 1.84 Ailière South Florida University (USA)
35 KRESLINA Kate 1.84 Ailière TTT Riga (LET)
44 EGLITE Baiba 1.76 Meneuse TTT Riga (LET)
45 STRAUTMANE Digna 1.88 Intérieure Syracuse University (USA)

Staff : Martins ZIBARTS (Coach), Aigars NERIPS & Gutis ENDZELS (Assistants)

Joueuse clé : Anete Steinberga, un Euro à confirmer
La joueuse de Braine, récemment titrée en championnat avec son club belge, sort d’un Euro de grande qualité, aussi bien d’un point de vue collectif qu’individuel. Alors que son équipe est parvenue à obtenir la sixième place du tournoi, Steinberga s’est elle distinguée sur les parquets en totalisant 14,7 points et 11,1 rebonds de moyenne par rencontre. Véritable leader offensive durant cette compétition, le peuple letton attendra certainement d’elle qu’elle réitère de telles performances à Tenerife.

____________________________

ÉTATS-UNIS

La force de l’habitude
Avec son effectif composé de stars mondiales du basket féminin, les Américaines n’auront pas d’autre but que de ramener un troisième titre d’affilée à la maison.

Classement à la dernière Coupe du Monde (2014 – Turquie) : 1ères (victoire 64-77 contre l’Espagne en finale)

NUMÉRO NOM PRÉNOM TAILLE POSTE CLUB
4 LOYD Jewell 1.75 Meneuse Seattle Storm (USA)
5 PLUM Kelsey 1.75 Meneuse Las Vegas Aces (USA)
6 BIRD Sue 1.75 Meneuse Seattle Storm (USA)
7 CLARENDON Layshia 1.76 Ailière Connecticut Sun (USA)
8 TUCK Morgan 1.88 Ailière Connecticut Sun (USA)
9 WILSON A’Ja 1.93 Intérieure Las Vegas Aces (USA)
10 STEWART Breanna 1.93 Intérieure Seattle Storm (USA)
11 DELLE DONNE Elena 1.96 Ailière Washington Mystics (USA)
12 TAURASI Diana 1.82 Meneuse Phoenix Mercury (USA)
13 OGWUMIKE Nneka 1.87 Intérieure Los Angeles Sparks (USA)
14 CHARLES Tina 1.93 Intérieure New York Liberty (USA)
15 GRINER Brittney 2.03 Intérieure Phoenix Mercury (USA)

Staff : Dawn STALEY (Coach), Cheryl REEVE & Jennifer Marie SULLIVAN (Assistantes)

Joueuse clé : Sue Bird, 5 in a row
Après son titre de championne WNBA acquis il y a quelques semaines avec Seattle, la meneuse de jeu va devenir la première joueuse américaine à participer à cinq Championnats du Monde. Ayant remporté les 2 précédentes éditions, Bird va donc partir à la conquête de son quatrième sacre avant, peut-être, de laisser la place à la nouvelle génération.

____________________________

SÉGÉNAL

Une première pleine de promesses
Finaliste du dernier AfroBasket en 2017, les Sénégalaises vont tenter de faire bonne figure pour leur première participation à un Championnat du Monde dans un groupe où les places seront chères derrière l’ogre américain.

Classement à la dernière Coupe du Monde (2014 – Turquie) : Non qualifiée

NUMÉRO NOM PRÉNOM TAILLE POSTE CLUB
1 DIENG Ndeye Khadidiatou 1.78 Meneuse DUC (SEN)
4 THIAM Oumoul Khairy 1.79 Meneuse Sans club
6 SARR Oumoul Khairy 1.90 Intérieure Santa Maria (EQU)
7 DIÉMÉ Bintou 1.67 Meneuse Saint Amant (FRA)
8 DIOUF Mame Diodio 1.74 Meneuse Gran Canaria (ESP)
10 TRAORE Astou 1.86 Ailière Ensino (ESP)
11 DIARRA Maimouna 1.98 Intérieure Lattes Montpellier (FRA)
12 SY DIOP Mame Marie 1.88 Intérieure Villeneuve D’Ascq (FRA)
24 DIOP Yacine 1.78 Ailière Louisville University (USA)
35 FALL Aminata 1.93 Intérieure Sans club
77 NDIAYE Ndeye Fatou Ailière DUC (SEN)
84 SIDIBE Aicha 1.85 Intérieure Dakar (SEN)

Le staff : Cheick SARR (Coach), Sir P Denisio ADJIVON & Khardiata Sourangue DIOP (Assistants)

Joueuse clé : Astou Traore, une vétérane capable de flamber
Alors qu’elle est considérée comme l’une des têtes d’affiche du groupe de Cheick Sarr aux côtés de Mame Marie Sy Diop, Astou Traore, 37 ans, se présente comme le danger numéro un offensivement pour les Sénégalaises. Cette dernière s’est en effet illustrée dernièrement lors de l’AfroBasket en compilant plus de 21 points en moyenne par match, et en étant nommée MVP de la compétition après avoir porté son pays vers une médaille d’argent. Son adresse au tir et son expérience seront particulièrement à redouter pour ses adversaires, alors que le Sénégal cherchera à obtenir sa première victoire dans un Mondial depuis 2006.

____________________________

CHINE

Une jeunesse dorée synonyme d’ambition
Nation dominante en Asie (5 victoires lors des 9 dernière éditions de l’Asia Cup), la Chine tentera de renouveler sa jolie performance lors du dernier Mondial, qu’elle avait terminé à la sixième place.

Classement à la dernière Coupe du Monde (2014 – Turquie) : Non qualifiée

NUMÉRO NOM PRÉNOM TAILLE POSTE CLUB
3 YANG Liwei 1.76 Meneuse Guangdong (CHN)
4 LI Yuan 1.70 Meneuse Shandong (CHN)
5 WANG Siyu 1.80 Meneuse Shandong (CHN)
7 SHAO Ting 1.84 Ailière Beijing ShouGang (CHN)
8 WANG Xuemeng 1.84 Ailière Bayi (CHN)
9 LI Meng 1.83 Ailière Bayi (CHN)
10 MA Xueya 1.87 Intérieure Hebei Sports (CHN)
11 HUANG Sijing 1.90 Intérieure Guangdong (CHN)
12 LIU Jiacen 1.90 Intérieure Heilongjiang (CHN)
13 SUN Mengran 1.97 Intérieure Bayi (CHN)
14 LI Yueru 2.00 Intérieure Guangdong (CHN)
15 HAN Xu 2.05 Intérieure Xinjiang (CHN)

Staff : XU Limin (Coach), ZHENG Wei & JIA Nan (Assistants)

Joueuse clé : Li Yueru, la pépite asiatique
Celle qui s’était révélée aux yeux du monde lors de la dernière Coupe d’Asie va devoir confirmer dans une échéance encore plus grande. Li Yueru avait en effet emmené sa sélection vers une médaille de bronze lors de sa dernière compétition, en présentant des moyennes proches du double-double, avec 17 points et 9 rebonds par match. La poste 5 possède pour de nombreux observateurs le potentiel pour devenir la meilleure joueuse du continent dans les années à venir, alors qu’elle n’a pas encore soufflé ses 20 bougies.

A propos de l'auteur

Une bande de passionnée qui aime tout simplement le basket féminin. Nous mettons tout en oeuvre pour promouvoir cette passion qui nous tient tant à coeur. Parlons-Basket féminin : Noé Bart, Louis B, Clément Denys, Eva Esteves, Willy Frette, Jennifer Roustan et Chloé Berard