Au terme du contrat de 4 ans qu’il a paraphé cet été du côté de Los Angeles, LeBron James aura amassé 387 millions de dollars en NBA. Ajoutez à ça les 55 millions qu’il gagne hors des terrains chaque année via les contrats publicitaires notamment, et vous obtenez un empire absolu avec des sommes d’argent rarement atteintes dans l’histoire du sport. Mais alors comment le King dépense-t-il son argent ? On vous explique.

1. L’immobilier

Fort logiquement, les maisons et manoirs sont une dépense majeure pour LeBron James. Lorsqu’il était arrivé à Miami, le King avait ainsi acheté un manoir à Coconut Grove pour la modique somme de 9 millions de dollars. De quoi le revendre 13 millions et ainsi faire une plus-value de 4 millions lors de son retour à Cleveland quelques années plus tard.

L’ancienne demeure de LeBron à Miami.

A Cleveland justement, sur ses terres, LeBron James peut là aussi compter sur un modeste habitat (qu’il a gardé malgré son départ à L.A). C’est notamment ici qu’il organisait ses célèbres fêtes Thanksgiving avec ses coéquipiers.

La maison de LeBron ainsi qu’une partie du terrain autour, qui s’élève au total à 2800m2.

Le triple champion NBA étant prévoyant, il avait aussi anticipé son arrivé en Californie en achetant une superbe propriété à Los Angeles en 2017. Le prix ? 23 millions de dollars. Le manoir comprend notamment 10 chambres et un bar en onyx, une magnifique pierre précieuse.

Le manoir de LeBron à Los Angeles, où il vit désormais.

Malgré les 23 millions dépensés, LeBron est encore en train de faire pas mal de changements dans son nouveau chez lui. Selon TMZ, il va rapidement ajouter un terrain de basket, modifier le cinéma et la piscine, ainsi qu’installer une tireuse à vin (c’est un grand fan de vin).

A lire également : 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas sur LeBron James

2. Les voitures

C’est un passage obligatoire : comment ne pas investir une partie de tout cet argent dans les voitures ? LeBron James profite ainsi de plusieurs véhicules qu’il a acquis au fil des années.

LeBron dans sa Ferrari

Malgré les voitures de luxe, LeBron se rendait à l’entrainement à Cleveland dans cette Kia, certes plutôt sympathique.

Les roues de la Kia du King sont customisées avec son logo

LeBron a aussi cette autre voiture (modèle non-spécifié) avec appuie-têtes customisés… où il aime regarder Tom et Jerry

Mais en plus de profiter lui-même de ces bolides (il possède également une Rolls-Royce), le Chosen One aime aussi particulièrement utiliser les voitures comme cadeaux. Il a ainsi offert des bolides à sa mère, sa femme… et à Dwyane Wade.

La Porsche offerte par LeBron à sa mère Gloria pour son anniversaire

La Ferrari Testarossa (environ 200.000 dollars) offerte à sa femme Savannah

LeBron et Dwyane Wade ont des modèles de Porsche identiques. L’un a la blanche, l’autre la noire

A lire également : Difficile d’être coéquipier de LeBron ? L’avis honnête de Kevin Love

3. Le physique

Nous vous en avions déjà parlé, LeBron James prend soin de son corps comme aucun athlète auparavant. Il utilise ainsi la cryothérapie, de même que des équipements Normatec qui réduisent la fatigue entre les entrainements. Le triple champion NBA a aussi recours à la médecine hyperbare, ces fameuses chambres de pression prenant souvent la forme d’un caisson, et remplies d’oxygène pur. Le coût de tout ça ? 1.5 million annuel.

LeBron dépense 1.5 million de dollars par an pour l’entretien de son corps

Des dépenses colossales, mais finalement rentabilisées. Son ancien coéquipier Mike Miller explique :

« Il met énormément d’argent dans l’entretien de son corps. Les gens pensent que c’est beaucoup trop, mais ces dépenses lui permettent de gagner plus d’argent sur une période plus longue »

4. Les investissements

Aussi bon joueur qu’investisseur, LeBron James fait fructifier ses gains en investissant tel un vrai businessman. Il a notamment investi 6.5 millions de dollars dans le Liverpool FC en 2011. Des actions qui valent aujourd’hui pas moins de 32.5 millions. Même démarche avec Beats, qui a permis à James de faire un gain de 30 millions de dollars.

LeBron est actionnaire minoritaire de Liverpool depuis 2011

On sait que le King a plusieurs fois émis le souhait d’être propriétaire d’une franchise une fois sa carrière terminée. Connaissant son amour du basket et le compte en banque sur lequel il peut s’appuyer, il ne serait pas surprenant de voir LeBron franchir le pas lorsqu’il aura raccroché les sneakers. A Cleveland ? L’avenir nous le dira.

5. Et tout le reste

Malgré les dépenses citées plus haut, il reste pas mal de cash au joueur des Lakers pour vivre plutôt confortablement. Alors à quoi ressemblent quelques plaisirs quotidiens du King ? Pêle-mêle.

Vous l’avez compris, la famille c’est sacré pour LeBron. C’est pourquoi le Chosen One n’a pas lésiné sur les moyens quand est venue l’heure de passer la bague de fiançailles au doigt de sa douce. Coût du diamant ? 300.000 dollars.

LeBron a déboursé 300.000 dollars dans la bague de fiancailles de Savannah

LeBron James est aussi évidemment fan de tatouages, comme en attestent les nombreuses œuvres qu’il arbore sur son corps. Pour ça, il fait appel à une référence dans le milieu : Keith McCurdy, qui s’occupe également de Rihanna, Justin Bieber ou encore Katy Perry. Le prix est de 500 dollars de l’heure.

Le King arbore de nombreux tatouages

Malgré tout, tenez-vous bien, LeBron a la réputation d’être… une pince ! C’est Dwyane Wade qui avait lâché l’info en rigolant, expliquant que le King n’utilise internet sur son téléphone que en WiFi afin de ne pas payer de données mobiles. James a lui-même confirmé qu’il pouvait avoir du mal à lâcher son argent. Incroyable (après cet article), mais vrai.

Voilà pour cette plongée au cœur des dépenses du King. Et puis bien sûr, au-delà de tous ses investissements, LeBron dépense aussi pour ses coéquipiers (souvenez-vous des costumes), et surtout pour la communauté, comme il l’a prouvé avec le lancement de son école il y a quelques semaines. Bref, l’Empire LeBron James se porte bien.

Mais aussi :

La première rencontre entre LeBron et Jordan

Tour d’horizon des salaires en NBA