Interview Brisco x Southball – Découvrez le phénomène français du basket freestyle

0

Si le basket freestyle est encore peu médiatisé, cela n’empêche pas de voir des talents naitre et grandir en France. On vous propose aujourd’hui en collaboration avec notre partenaire Southball une interview exclusive de BRISCO, multiple champion français de la discipline, qui partage aussi sa passion sur Youtube. Il nous parle de son parcours, ses projets et son implication dans la marque Southball. 

Brisco avec le maillot de Scottie Pippen des Chicago Bulls

(RainMaker Studio)

(Southball) : Salut Brisco, peux-tu te présenter pour les lecteurs de Parlons Basket ?

Brisco, de mon vrai nom Brice Coyere, J’ai commencé le basket à 7 ans. Ça a été le coup de foudre, j’en ai fait jusqu’à mes 17 ans, jusqu’au moment où je me suis blessé, une blessure à la rotule.

Au même moment je découvrais les cassettes AND1 avec Hot Sauce et là, ça a été un deuxième coup de foudre. J’ai de suite kiffé les moves et l’attitude dans le jeu. J’ai rencontré Sean et Andréas de la Team S3 qui m’ont invité à les rejoindre pour mélanger le freestyle foot et le freestyle basket. Je me suis entrainé et au fur et à mesure j’ai gagné des compétitions. J’ai été nommé plusieurs fois champion de France (2014), d’Europe (2012, 2013) et du monde (2013). 

Ta routine lors des shows ?

Ça dépend vraiment du type des shows que j’ai, si on est un match pro ou une grosse manifestation, j’ai un show travaillé que je répète tout au long de l’année et que je mets en pratique. Ces démonstrations sont parfois suivies d’une initiation avec des enfants ou alors de un contre un.

Sinon je fais aussi des démos de 5 minutes où là je suis beaucoup plus dans l’improvisation, je fais ma prestation en fonction de la musique et des moves que j’ai envie de faire sur le moment.

Brisco basket freestyle tourne une vidéo

(RainMaker Studio)

Ta plus grosse fierté ?

Si on parle de ma carrière, bien sûr c’est mon titre de champion du monde. C’était vraiment un moment fort, je me rappellerai toujours du moment où l’on m’a annoncé vainqueur, c’était vraiment LA consécration. Un truc de fou ! J’avais déjà gagné de nombreuses compétitions mais c’est incomparable au fait d’être nommé champion du monde. C’est vraiment unique : sur terre, à ce moment-là, c’est toi le meilleur dans ton domaine.

J’ai eu la chance de rencontrer de grands joueurs NBA aussi mais c’est vraiment incomparable par rapport à mon titre de Champion du Monde. Après si on parle de ma vie personnelle, au-delà du basket, ma fierté c’est clairement mon fils.

Tu commences à exploser sur Youtube et ça t’ouvre pas mal de porte depuis un peu moins d’un an, tu le vis comment ?

C’est génial, c’est vraiment le top. Je suis ravi d’être invité à des évents par ci par là, de pouvoir participer a de plus en plus de projets. Mais je pense quand même que ce n’est pas un hasard. Je fais du freestyle depuis 2007, j’ai vachement bossé même si ma présence sur les réseaux sociaux est très récente.

D’ailleurs c’est peut-être dommage que je ne m’y sois pas mis avant. Par contre le fait de pouvoir voyager et vivre de grandes choses je l’ai déjà expérimenté à travers le freestyle. Etre « populaire » et reconnu sur les évents, ça c’est très nouveau et ça me fait super plaisir que les gens reconnaissent et apprécient mon travail.

Brisco basket freestyle avec un fan de des vidéos youtube

(RainMaker Studio)

Depuis quand es-tu chez Southball et qu’est-ce qui t’a attiré vers la marque ?

Ça va bientôt faire 1 an que je suis chez Southball, c’était en novembre dernier. Ce qui m’a beaucoup attiré vers la marque c’est le côté street qu’on ne retrouvait pas forcément chez les autres marques. Au niveau des designs je me rappelle, quand j’ai regardé le site, il y avait des t-shirts avec Hot sauce et Iverson, avec des délires ankle breakers. J’ai vraiment aimé l’aspect street ! À côté les autres marques sont davantage dans la performance et dans des tenues destinées au basket en salle, avec un côté plus « académique » du basket. Chez Southball on ressentait cet esprit urbain avec les coupes et les slogans sur les t-shirt.

Ton modèle Southball préféré ?

Alors moi forcément je te dirai la collection Brisco parce que c’est ce que je porte le plus, c’est devenu un peu ma cape de superman, mon habit de superhéros (rire) mais sinon en dehors de la collaboration j’aime beaucoup le sweat « We talk about practice » d’Allen Iverson, parce qu’ A.I. a été une de mes inspirations avec son cross et son flow.

C’était une vraie révolution dans le basket. J’avais même fait des tresses comme lui à un moment pour te dire à quel point c’était un exemple pour moi.

Le basket freestyle et son champion français Brice Coyere

(RainMaker Studio)

Pour toi, Southball, c’est du lifestyle ou de la performance ? 

La première fois que j’ai regardé le site j’ai plutôt plus vu Southball comme une marque lifestyle avec ses grandes citations qui transmettaient un message. Comme je le disais plus tôt, c’est d’ailleurs ça que j’ai aimé.

Puis au fur et à mesure, à force de tester les produits, j’ai remarqué que c’était aussi de la performance : tu peux très bien jouer avec les équipements et te sentir bien. L’un n’empêche pas l’autre pour moi, et finalement ça va bien ensemble les deux, en tous cas du côté de Southball.

Tu as pu apercevoir la nouvelle collection avant le public, tu en penses quoi ?

La nouvelle collection elle est très très lourde, je pense que les gens ne vont pas être déçus, je veux rien spoiler mais juste tenez-vous prêts car je pense que ça va en surprendre plus d’un : ça sort un peu de ce qui s’est fait avant.

As-tu des projets à venir ? Des shows prévus ces prochains mois ?

On va rentrer dans la période hivernale qui est une saison un peu creuse pour les shows freestyle en général. Donc je vais en profiter pour me concentrer sur mes vidéos Youtube. Il y a des tournages avec des gros clubs français qui se préparent.

Pas que du masculin d’ailleurs, je vais aussi intervenir dans des grands clubs féminins … Je ne veux pas trop en dire mais il faudra rester brancher. Ça va arriver vite et ça va être très lourd.

Brisco en show de basket freestyle

(RainMaker Studio)

Un dernier mot à dire, quelque chose que tu souhaites ajouter ?

N’hésitez pas à aller checker la nouvelle collection Southball qui sort bientôt (ndlr : mi-octobre). N’oubliez pas aussi d’aller voir les dernières vidéos sur ma chaine Youtube : j’ai rencontré quelques grands joueurs NBA comme Stephen Curry ou Rip Hamilton. Et pour finir : Everyday we rise men, Peace out !

 

Vous pouvez découvrir toute la collection textile Brisco x Southball en cliquant ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.