Tout droit sorti de la belle cuvée de la draft 2017, Donovan Mitchell a éclaboussé la ligue de tout son talent la saison dernière, avec notamment une victoire au Slam Dunk Contest et de fortes prétentions au titre de rookie de l’année. Quelque peu discret en ce début de saison, Mitchell ne revoit pas du tout ses ambitions à la baisse. Bien au contraire.

Mitchell et le Jazz ont connu une véritable success-story la saison dernière. La franchise a terminé à la 5ème place de la difficile conférence Ouest avec une aventure poussée jusqu’au deuxième tour des playoffs. Un parcours que peu de monde pensait possible, avec notamment le transfert de Gordon Hayward vers Boston.

C’est donc une deuxième saison que débute Mitchell avec sa franchise, et le moins que l’on puisse dire c’est que le sophomore n’avait pas sa langue dans sa poche lorsqu’on lui a demandé quelle serait la prochaine étape pour le Jazz. Aux micro des journalistes de Yahoo Sports, le meneur était sans filtre :

L’objectif c’est le titre de champion. Je trouve ça drôle, c’est tout. Les gens me le demandent tout le temps. Quelle est la prochaine étape ? Je leur réponds : « Pourquoi ne demandez-vous pas à Golden State ce qu’il y a après ? Tu vois ce que je veux dire ? C’est comme ça que je vois les choses. On est tous là pour remporter le championnat. On est là pour rien d’autre. J’éclate de rire quand les gens me demandent ça parce que je suis là genre : « Poseriez-vous la même question aux Celtics ? »

Ce qui caractérise le plus Donovan Mitchell, c’est sa passion et sa rage de vaincre. Lui et sa franchise sont dans la jungle de la Conférence Ouest où une équipe règne en maitre, les Warriors. Mais derrière les champions en titre se trouvent d’autres prétendants au titre tous aussi affamés les uns que les autres, avec notamment les Rockets ou Lakers. Au milieu de ce beau monde, Utah doit mettre les bouchées doubles pour exister, et le jeune joueur, déjà mature, l’a bien compris. C’est la raison pour laquelle il demande davantage de soutien aux siens pour pouvoir progresser :

J’ai seulement une moyenne de 20 points, je dis tout le temps aux gens que si je n’avais pas été rookie, ça aurait été une saison comme les autres… C’est 20 points, 3 rebonds et 3 passes. Ce n’est pas spectaculaire. C’est la moyenne. Donc, je dois encore beaucoup plus m’améliorer… Il faut que j’augmente le nombre de mes passes décisives, c’est sûr. Je suis un bien meilleur passeur que ce que j’ai montré l’année dernière […] si je me concentre sur moi-même et sur la façon d’être plus efficace, tout cela finira par se goupiller.

Ce qui est dit n’est plus à faire, Mitchell va devoir mener le Jazz vers une nouvelle tournée en playoffs, et pour l’arrière les choses sont claires et nettes : faire moins bien que la saison dernière ne sera pas acceptable.

A lire également : Jayson Tatum éclabousse le Garden