Giannis Antetokounmpo a posté un fort message de soutien à son frère Thanasis, joueur du Panathinaikos victime de racisme le week-end dernier. 

Dans une scène qui devrait pourtant être totalement inconcevable en 2018, Thanasis Antetokounmpo a été traité de « singe » par le commentateur Takis Tsoukalas lors d’un match entre le Pana et l’Olympiakos. L’homme, qui a le culot de s’estimer victime d’une « tentative de diffamation » (!), explique n’avoir en aucun cas fait référence à la couleur de peau du joueur, et avoir simplement utilisé ce terme pour décrire le comportement d’Antetokounmpo avec les arbitres.

Une bien douteuse excuse à laquelle le frère de Thanasis, la superstar des Bucks Giannis, n’accorde que peu d’intérêt. Dans un post sur Instagram (écrit en grec, et que nous avons traduit au mieux), il est revenu sur la situation :

« Tout d’abord Thanasis, je veux m’excuser auprès de toi car je sais que ce que je vais dire va braquer beaucoup de projecteurs sur toi et moi, et je sais que ce n’est pas quelque chose que tu veux. Mais je suis certain que si Papa était là, il serait très déçu que je reste silencieux. J’ai perdu beaucoup de sommeil ces derniers jours par rapport au récent incident raciste. Si ça peut arriver à Thanasis, qui représente avec fierté et joie l’équipe nationale de Grèce et le Panathinaikos, je ne peux pas imaginer que ce subissent d’autres gens de couleur en Grèce. Je suis triste et déçu, mais nous ne laisserons pas les commentaires négatifs impacter cette famille et changer notre amour pour le pays dans lequel nous avons grandi. Mes frères et moi sommes gréco-nigérians, que ça plaise ou non, et nous continuerons à représenter au mieux par les actes et par les mots notre pays »

Une bien belle mise au point de Giannis Antetokounmpo, qui a vigoureusement défendu son frère. Reste à savoir si les propos du commentateur seront suivis de sanction. L’affaire fait en tout cas grand bruit en Grèce, où le ministre des Sports est intervenu pour rappeler la fierté de la Grèce à pouvoir compter sur la famille Antetokounmpo.

Giannis a en tout cas fait ce qu’il devait faire en défendant son frère et en attirant l’attention sur un problème de société. En espérant que ce genre d’agissements ne se reproduisent plus et ne restent pas impunis.

À lire également : L’impressionnante statistique sur Giannis Antetokounmpo

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.