A la suite d’une nouvelle défaite en championnat contre Dijon ce samedi, le club aurait décidé de mettre un terme à sa collaboration avec son entraineur. 


4 victoires en championnat, 2 en Eurocup, 13 défaites au total et une forte impression que tout lui échappe. C’est le bien maigre bilan de Kyle Milling cette saison avec le Limoges CSP. Hier, pour le compte de la onzième journée de Jeep Élite, le CSP s’est incliné sur son parquet face à Dijon (67-79). Si perdre contre le club de Laurent Legname n’est pas une catastrophe (la JDA est deuxième du classement), la manière a une nouvelle fois interpellé à Beaublanc. 18 points de retard à la mi-temps (25-43), une adresse catastrophique (39% dont 26.7 à 3 points) et une équipe qui joue sur courant alternatif.


Ce matin, nous apprenons par le biais du Populaire du Centre que le Limoges CSP devrait changer d’entraineur dans les heures à venir. Une défaite de trop pour Kyle Milling qui n’a pas su mettre le club sur les bons rails et qui est devenu la cible numéro une des critiques. Le président Youri Verieras avait déjà posé un ultimatum début novembre (« J’ai demandé à notre directeur sportif de prendre toutes les mesures nécessaires, fussent elles drastiques, sur ou autour du parquet ») et il semblerait que le moment des choix forts est arrivé. Dans l’attente d’une officialisation, le CSP va devoir chercher un nouveau coach capable de reprendre un effectif avec du talent mais qui fonctionne à l’envers depuis le début de saison.

On le sentait venir depuis quelques temps maintenant. Des changements devaient s’opérer à Limoges et c’est le coach qui devrait (comme souvent) être la première pièce écartée par le président Verieras. Du changement il en faudra aussi sur le terrain et montrer du caractère pour redresser le bilan comptable de l’équipe limougeaude.

A lire également : L’accrochage entre Choulet et Verove !