Il nous y a habitué durant ses nombreuses années dans la ligue, Nate Robinson a la langue bien pendue et possède un côté très imprévisible. Et une fois de plus, il risque de ne pas se mettre tout le monde dans la poche !

28 octobre 2015. C’est la date à laquelle Nate Robinson a joué son dernier match en NBA. Mais l’ancien joueur des Knicks reste toujours présent dans l’actualité grâce aux réseaux sociaux et à ses passages publics. Lors d’une interview avec Bleacher Report, “Kryptonate” a été l’auteur d’une déclaration qui risque bien de faire débattre, voire sourire beaucoup de monde. Lorsqu’on lui demande qui est, à son goût, le joueur le plus sous-estimé de l’histoire, le meneur ne mâche pas ses mots :

C’est moi. Si je faisais aux alentours de 2,10m, ils auraient rien eu à dire. Je ne me considérerais pas comme un genre de Jordan, mais je serais juste en-dessous. Je serais au niveau des T-Mac, Penny Hardaway, ce genre de gars.


S’il n’oublie pas de citer Kemba Walker, Lou Williams, Isaiah Thomas parmi les autres joueurs sous-estimés, ainsi que Baron Davis, Steve Francis et Allen Iverson parmi ses modèles, Nate Robinson n’y va tout de même pas de main morte en se plaçant en tête de liste. Considérant également sa taille comme un désavantage qu’il faut prendre en compte. Certes triple vainqueur du concours de dunk, auteur de solides performances en playoffs et joueur marquant de son époque pour son côté atypique, il ne possède aucune distinction individuelle, aucun titre et 11 points de moyenne en carrière. Un CV bien trop léger pour être considéré comme le joueur le plus sous-évalué de l’histoire de la NBA. Reste à savoir si sa sortie est réellement à prendre au premier degré quand on connaît le côté plaisantin du personnage.

Si le débat autour du GOAT a tendance à parfois diviser, celui du Most Underrated Player est encore bien plus compliqué à clore tant les prétendants sont nombreux. Mais une chose est sûre, Nate Robinson fait sans doute preuve d’un peu trop d’ambition sur ce coup.

À lire également : Kevin Durant a perdu son pari avec Drake