NBA – 14 janvier 2005 : Le festival Damon Stoudamire, 43 minutes dingues

0

Le 14 janvier 2005, Damon Stoudamire prend littéralement feu et s’illustre avec les Blazers lors d’un match contre les Hornets. Sa performance est pour le moins surprenante.

Publicité

Lors de la saison 2004-2005, Damon Stoudamire réalise à 31 ans une année intéressante à 15.8 points, 3.8 rebonds et 5.7 passes au sein d’une équipe de Portland qui n’a pas grand chose à espérer.

La franchise peine à se reconstruire après la période « Jail Blazers », dont Stoudamire était d’ailleurs l’une des principales figures, et finira la saison avec un bilan de 27-55.

Lorsque les Blazers débarquent le 14 janvier 2005 à la Nouvelle-Orleans pour affronter les Hornets, l’équipe est amputée de trois de ses joueurs. Les deux meilleurs marqueurs, Zach Randolph et Shareef Abdur-Rahim, ainsi que Darius Miles, sont blessés.

Ce sont les vétérans Damon Stoudamire et Nick Van Exel qui vont donc porter Portland sur ce match.

Lire aussi | Les lignes statistiques les plus WTF de l’histoire

A ce jeu-là, c’est Damon Stoudamire qui va le plus impressionner lors de cette rencontre. Le meneur établit son record en carrière avec 54 points (20/32 au tir, 8/16 à trois-points), mais il ne permet pas à son équipe de l’emporter (défaite 106-112).

Si l’on regarde de plus près les statistiques de Stoudamire, en dehors de ses 54 points, a fait une petite passe, une petite interception… et c’est tout ! 0 rebond, 0 contre, et même 0 turnover. Le tout en 43 minutes. Du scoring, du scoring, et encore du scoring. A l’état pur.

Publicité

On vous laisse quand même apprécier le festival offensif.

Il y a des soirées comme celles-ci où le panier semble tellement irrésistibles…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.