NBA – La théorie du complot autour des frères Morris

0

Marcus et Markieff Morris ont été au centre d’une théorie du complot peu banale en 2017. Les deux joueurs sont de vrais jumeaux et se ressemblent beaucoup. Au point de tromper toute la ligue ?

Nous sommes en plein coeur des playoffs 2017. Washington affronte Boston en semi-finales après avoir écarté les Hawks au tour précédent (4-2). Lors du premier match de la série le 30 avril, perdu 111 à 123 au TD Garden, Markieff Morris se blesse à la cheville sur un contact avec Al Horford après seulement 11 minutes. Bon nombre d’observateurs pensent alors sa série terminée.

Mais surprise, il revient deux plus tard pour le second match et sort même l’une de ses meilleures performances des playoffs, sans avoir l’air dérangé par sa cheville. En 26 minutes, il compile 16 points à 6/11, 6 rebonds et 3 passes.

C’est à ce moment là que la théorie du complot intervient. Certains se sont demandés si Markieff Morris n’avait pas échangé sa place dans le roster de Washington avec son frère jumeau Marcus. Celui-ci jouait à l’époque encore à Detroit, et les Pistons ne s’étaient pas qualifiés pour les playoffs. Il était donc disponible pour ce qui aurait été la plus grande supercherie de l’histoire de la NBA. Un scénario rendu possible tant les deux se ressemblent physiquement.

Alors ça c’est de l’amour fraternel. Il s’agit de l’ailier de Detroit Marcus Morris portant le maillot de son jumeau Markieff, le numéro 5 des Wizards, au match de playoffs d’aujourd’hui.

Certains insiders ont d’ailleurs douté, sur le ton de l’humour (ou non), de la véritable identité de Marcus Morris, comme le célèbre analyste Bill Simmons :

Est-ce qu’on est certains que ce n’est pas Marcus Morris ? Est-ce qu’on peut avoir un test ADN à la mi-temps ?

Lire aussi | Marcus Morris se livre sur son enfance difficile et ses années sombres

Je vais avoir besoin que Marcus Morris tweete une photo de lui tenant un journal.

Pour venir encore plus accréditer cette théorie, les deux frères arborent exactement les mêmes tatouages :

On ne parle vraiment pas assez du fait que Marcus et Markieff Morris ont des tatouages 100% identiques.

Dernier point, Markieff Morris a avoué en 2013 que lui et son jumeau avaient déjà échangé leurs identités lors d’un match d’AAU (Amateur Athletic Union, une organisation qui fait la promotion du sport amateur) :

Nous l’avons fait avant dans un match d’AAU. Le changement de maillots s’est fait sur le banc. Cela s’est passé très vite. Il [Marcus] était blessé à la cheville mais j’avais été exclu pour 6 fautes. J’ai fait semblant de boiter devant les arbitres quand je suis rentré, comme si j’étais blessé, et j’ai continué à jouer.

Marcus Morris a néanmoins démenti ces rumeurs après coup, tout en les trouvant très drôles.

Je ne jouerais pas pour une autre équipe sauf si j’étais dans cette équipe. On peut jouer tranquillement avec une foulure à la cheville.

L’histoire était marrante par contre !!

Il y a également quelques petits détails qui font que les jumeaux auraient pu se faire avoir en tentant de se faire passer l’un pour l’autre, mais il aurait fallu avoir l’œil. Tout d’abord, Markieff est légèrement plus grand que Marcus (2.08m contre 2.06m).

Ensuite, les deux ont un style de jeu légèrement différent. Markieff tire plus à l’intérieur et est un meilleur rebondeur quand Marcus tire principalement à l’extérieur. Malgré tout, sur la saison 2016-2017, leurs statistiques étaient pratiquement les mêmes : 14.0 points, 4.6 rebonds et 2.0 passes pour Marcus ; 14.0 points, 6.5 rebonds et 1.7 passe pour Markieff.

Au final, on imagine quand même mal les jumeaux Morris frauder sur leur identité comme ça, même s’il est pratiquement impossible de les différencier. Par contre, si la théorie s’était avérée exacte, Marcus et Markieff auraient pu se vanter d’avoir trompé plusieurs millions de personnes en direct, pour une des plus grosses arnaques sportives de l’histoire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.