Désormais à Portland, Enes Kanter a accordé une interview à la télé américaine concernant sa décision de signer avec la franchise de l’Oregon. Le pivot turc a notamment expliqué son choix de ne pas signer avec les Lakers.

Avant de signer aux Blazers, Enes Kanter aurait pu signer chez les Lakers. Coupé par les Knicks après la deadline, le pivot turc pouvait signer où il voulait et il a choisi Portland. Invité dans l’émission « The Herd with Colin Cowherd » ce jeudi, le Turc a expliqué pourquoi il n’a pas signé avec les Angelinos.

« J’ai fait attention à l’alchimie entre les joueurs des Lakers et j’ai vu tout le drama qui entoure l’équipe. Je me disais que je veux juste finir la saison sans qu’on parle trop de moi. Faire partie d’une bonne équipe avec une bonne culture de la gagne, un bon coach, de bons joueurs. Je veux juste profiter du basket-ball. »

A lire également : Westbrook se venge de Nurkic

Il semble donc que tout ce qui entoure les Lakers n’a pas plu à Kanter. Il envoie donc assez subtilement des piques aux membres de la franchise en critiquant une mauvaise cohésion d’équipe et une mauvaise mentalité. Mais surtout, il critique assez ouvertement les joueurs et le coach, Luke Walton. A Portland, il est venu chercher un environnement sain, où la pression médiatique est assez faible. En tout cas, les deux partis semblent y trouver leur compte.

Car Enes Kanter est un renfort de poids pour les Blazers en vue des playoffs. La franchise avait besoin d’un joueur capable de marquer des points rapidement en sortie de banc et Enes Kanter est le profil parfait. Son point fort, c’est l’attaque grâce à un shoot fiable et des moves assez efficaces au poste bas. Il s’est déjà fait une vraie place dans la rotation de Terry Stotts. En jouant 18,8 minutes par match, il arrive tout de même à compiler 11,3 points et 6,8 rebonds depuis son arrivée. En 6 matchs avec Kanter dans l’effectif, les Blazers ont un bilan de 5 victoires pour 1 défaite. Une belle intégration donc pour le Turc.

Mauvais état d’esprit, mauvais coach, autant de choses qui ont détourné Kanter des Lakers. Son intégration se passe bien et le pivot semble avoir ce qu’il est venu chercher : un environnement sain et surtout les playoffs.

Mais aussi : Le gros match de Damian Lillard face au Thunder