L’absence de LeBron James en playoffs, pour la première fois depuis 2005, pourrait être à l’origine d’une baisse des audiences télévisées de la post-season. On vous chiffre et explique le phénomène en quelques lignes.


Le premier tour des playoffs 2019 est le théâtre de nombreux matchs excitants avec des débuts d’upsets, des money-time à suspense et bien évidemment des actions d’anthologie, à l’image du buzzer beater assassin de Damian Lillard cette nuit.

Mais malgré cela, les téléspectateurs ne semblent visiblement pas tous au rendez-vous derrière leurs postes de télévision, comme l’explique Austin Karp du Sports Business Journal :

A lire également : Quelle franchise a eu la plus grosse hausse des audiences TV ?

18% de téléspectateurs en moins par rapport aux playoffs de l’an dernier. Le chiffre fait mal tant pour la ligue que pour ses diffuseurs, qui touchent donc moins de revenus publicitaires. Et cette baisse des audiences pourrait en partie être attribuée à une cause bien précise : l’absence de LeBron James.

La première absence du King en playoffs depuis 2005, après la saison ratée des Lakers, pourrait expliquer partiellement cette diminution de l’audience. LeBron est l’un des joueurs les plus populaires de l’histoire du basket, et la non-présence d’une partie de sa fanbase (plus de 110 millions d’abonnés sur Facebook, Twitter et Instagram réunis, par exemple) peut faire très mal aux chiffres d’audience de ces débuts de playoffs.

La baisse du nombre de spectateurs pourrait aussi trouver ses origines dans le contenu de cette post season 2019. La quasi-absence de surprises (voire de suspense) dans certaines séries du premier tour peut faire zapper les fans sur d’autres programmes. La Ligue et les diffuseurs comptent certainement sur les demi-finales pour se refaire une santé.

Avec d’un côté les grandes joutes de l’Est Celtics-Bucks et Raptors-Sixers, et de l’autre les potentielles affiches de l’Ouest Warriors-Rockets et Trail Blazers-Spurs, ce que l’on appellera l’effet LeBron pourrait bientôt être un lointain souvenir.

Mais aussi : A quoi ressemblait le Monde la dernière fois que LeBron n’était pas en playoffs ?