NBA – Pourquoi Jerry West est-il devenu le logo de la ligue ?

0

Jerry West est l’homme qui se cache derrière le logo de la NBA depuis 1969, soit plus d’un demi-siècle. Mais pourquoi lui ? Nous vous proposons de revenir sur l’histoire derrière la création du logo le plus célèbre du basket.

Publicité

Né le 28 mai 1938, Jerry West effectue trois ans à l’Université de West Virginia avant de se présenter à la draft en 1960. Il est alors sélectionné en 2ème position par des Lakers fraichement arrivés à Los Angeles en provenance de Minneapolis, juste derrière un certain Oscar Robertson.

Au cours de ses 14 saisons en NBA, toutes avec les violet et or, il est All-Star chaque année. Il reçoit aussi 12 sélections All-NBA (10 fois dans la première équipe, 2 fois dans la deuxième) et 5 sélections All-Defensive (4 fois dans le premier cinq, 1 fois dans le deuxième cinq). Mais malgré ses performances, les Lakers se cassent 6 fois les dents lors des Finales face aux Celtics (1962, 1963, 1965, 1966, 1968, 1969), ainsi qu’une fois face aux Knicks en 1970.

Lors des Finales de 1969, West réalise cependant une performance encore unique aujourd’hui. Alors que Los Angeles doit céder au bout du Game 7, il réalise des moyennes de 37.9 points, 4.7 rebonds et 7.4 passes sur l’ensemble de la série, et est nommé MVP des Finales malgré la défaite de son équipe. Il est le seul joueur de l’histoire à avoir reçu cette récompense en étant dans l’équipe perdante. La consécration arrive en 1972 face aux Knicks (4-1), mais c’est cette fois-ci Wilt Chamberlain qui reçoit l’honneur du MVP des Finales. West prend sa retraite en 1974 et est logiquement introduit au Hall of Fame en 1980.

Au cours de sa carrière, West a hérité de nombreux surnoms, en particulier « Mr. Clutch », en référence à son sang-froid impressionnant en fin de match, mais aussi « Zeke from Cabin Creek », « Mr. Outside », ou encore « The Logo ». Il est en effet le joueur qui figure sur le logo de la NBA, et ce depuis sa création en 1969.

En 1969, la NBA fait face à la concurrence de l’ABA (American Basketball Assiciation) depuis la saison 1967-1968, et doit trouver quelque chose pour attirer les fans. Le commissaire de l’époque Walter Kennedy contacte alors Alan Siegel de l’agence Siegel+Gale, qui avait crée le logo de la MLB, et lui offre 10.000$ pour créer un logo pour la ligue. Une condition est alors posée :

Utiliser du rouge, du blanc et du bleu pour positionner la NBA comme un sport pour tous les américains.

Lire aussi | A quoi ressemblait le tout premier logo des franchises actuelles ?

Siegel passe alors un certain temps à observer des photos de joueurs, mais son attention se porte sur une photo de West prise par le photographe Wen Roberts. Selon lui :

L’image était dynamique, verticale, et capturait bien l’essence du jeu.

(crédit : DR)

L’image est assez ironique en soi, car West est droitier, et était plutôt réputé pour être un scoreur plus qu’un dribbleur. Quoiqu’il en soit, c’est cette photo que choisit Siegel, qui donne de nombreux designs possibles à Walter Kennedy. Celui-ci prend la décision seul choisit finalement le logo tel qu’on le connait aujourd’hui.

(crédit : NBA)

Publicité

La question que l’on pourrait alors se poser est « Pourquoi Jerry West ? » Il y avait aussi d’autres superstars à l’époque qui auraient pu représenter la NBA, comme Bill Russell, Oscar Robertson, ou encore Wilt Chamberlain. Pour un historien, le choix a été décidé par une nécessité d’attirer les fans.

En 1969, la NBA, essayant de tuer dans l’œuf la toute nouvelle ABA, a dévoilé un nouveau logo : Jerry West en train de dribbler. Mettre Bill Russell ou Oscar Robertson sur le logo aurait fait paraitre la ligue encore plus « noire » alors qu’elle essayait désespérément d’attirer des fans blancs.

Bien que West soit connu de tous comme la personne figurant sur le logo, Walter Kennedy lui ayant même dit cela en personne, la NBA s’attache à rester silencieuse sur le sujet et ne l’a jamais déclaré publiquement. Pour Siegel, la raison est toute trouvée.

Ils veulent institutionnaliser le logo plutôt que l’individualiser. Il est devenu un tel symbole classique et omniprésent, ainsi qu’un point central de leur identité et de leur stratégie marketing qu’ils ne veulent pas nécessairement l’identifier avec un joueur. [en même temps avec un chiffre d’affaires à 8 milliards $ la saison dernière, on comprend pourquoi]

Un peu oublié dans les années 70, le logo a repris sa place lorsque David Stern est devenu commissaire en 1984, et figure sur les maillots des joueurs depuis 1986. Mais depuis quelques années, certaines personnes veulent une modification du logo, pour y mettre une superstar plus récente. West lui-même avait déclaré que Michael Jordan devait le remplacer, disant de lui qu’il était « le meilleur joueur [qu’il n’avait] jamais vu« . Mais pour Siegel, la NBA ne devrait pas toucher au logo.

Je ne le changerais pas. Je n’essayerais pas de le moderniser. Je ne mettrais pas des shorts plus longs dessus. C’est un symbole emblématique qui montre une représentation classique du basketball.

Au final, on pourrait presque dire que Jerry West a deux identités. Une sur les parquets avec « Mr. Clutch » et une en dehors avec « The Logo ». Et la deuxième est bien plus connue que la première, même si peu de gens savent que celui qui se cache derrière cette silhouette blanche sur le logo de la NBA est considéré par Kobe Bryant comme le meilleur Laker all-time.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.