Jeep Élite : Preview de l’Épilogue ASVEL-Monaco

Ce mardi soir, l’ASVEL et Monaco s’affrontent dans un match 5 décisif. Qui des deux équipes sera sacré Champion de France 2019 ?

Publicité

Deux manches partout. Mardi soir Monaco et l’ASVEL vont disputer un match 5 pour se départager (20h45 sur RMC Sport 2). C’est la quatrième année de suite que les Finales de Jeep Élite aboutissent sur une manche décisive. Le club de Tony Parker décrochera son 19ème titre ou bien la Roca Team soulèvera le premier trophée de Champion de France de son histoire.

Les Villeurbannais avaient été si dominants lors des deux premières rencontres à l’Astroballe que beaucoup d’observateurs les voyaient plier la série sur le Rocher. Ils avaient été impressionnants défensivement, maintenant la meilleure attaque du championnat à 71 puis 67 points. Mais c’était sans compter sur le courage de Monaco qui a réagit de la plus belle des manières en prenant les matches 3 et 4 dans la salle Gaston Médecin. Les hommes de Sasa Obradovic ont montré beaucoup plus de volonté et ont retrouvé leur qualités offensives. Pour le match 5, les cartes sont totalement redistribuées.

La dynamique de la série a clairement basculé en faveur de l’équipe de la Principauté, qui a fait le plein de confiance en remportant les deux dernières rencontres. La pression est sur les épaules de l »ASVEL qui a cependant l’avantage du parquet. Ceci n’est pas un élément anodin car dans ces Finales 2019 c’est toujours l’équipe qui évoluait à domicile qui a gagné la partie.

Lire aussi | Sékou Doumbouya brisera un record lors de son premier match NBA

Monaco semble avoir plus de talent individuel avec notamment ses arrières Dee Bost et Gerald Robinson. Le grain de folie de ces joueurs-là peut faire la différence dans ces types de match. Des son côté, Villeurbanne est une machine collective bien huilée par Zvezdan Mitrovic.

Publicité

Un paramètre important est à prendre en compte pour cet épilogue : la chaleur insoutenable annoncée à l’Astroballe (près de 35°C) qui va mettre à mal les organismes. Le coach monégasque, Sasa Obradovic, s’en est d’ailleurs plein en conférence de presse, jugeant des conditions de jeu « inhumaines » :

 » Les conditions ne sont pas du tout adaptées pour jouer un bon match de basket. »

Le pivot de la Roca Team, Eric Buckner, avait d’ailleurs était victime d’un malaise lors de l’épisode 2 au moment de rentrer aux vestiaires.

Pour cet épilogue des Finales de Jeep Élite, il est difficile de donner un nom pour le favori. Ce n’est de toute façon pas sur le papier que se joue un match de basket mais bien sur le terrain.

France / Europe Jeep Elite

Les dernières actualités