NBA – Gilbert Arenas et Lou Williams s’en prennent à Dennis Rodman et Scottie Pippen !

0

On sait que les vieilles légendes de la ligue ont parfois tendance à critiquer la tournure que prend la NBA contemporaine. Soft, trop de 3 points, pas d’intensité… Tous les défauts sont bons à prendre. Mais Gilbert Arenas et Lou Williams ne voient pas les choses sous cet angle.

Publicité

Invité par Gilbert Arenas pour participer à une émission du podcast « No Chill », Lou Williams a discuté avec l’Agent Zéro à propos des différences entre la NBA actuelle et celle du passé.

Lou et Gilbert se sont rapidement mis d’accord sur le fait que la NBA actuelle était supérieure, notamment par les grandes capacités athlétiques des joueurs actuels.

Gilbert Arenas a alors déclaré qu’il commençait à détester les joueurs des années 90, surtout Dennis Rodman et Scottie Pippen, qui critiquent souvent l’évolution du basket NBA depuis quelques années.

J’ai commencé à détester tous ceux qui jouaient au basket dans les années 90, tous ces gars se croient meilleurs que tous les autres. T’as Scottie Pippen et Dennis Rodman qui font tous les deux 2 mètres et pèsent 95 kg. Ils parlent de comment ils peuvent stopper quelqu’un dans le basket actuel. A 2 mètres et 95 kg, tu es un petit arrière dans le basket actuel. Ils ne connaissent rien à l’évolution.

Lire aussi | Pourquoi les joueurs américains ne veulent pas jouer à Toronto, selon Lou Williams

Lou Williams se fait lui-même la même remarque de temps à autre, et s’imagine des scénarii où des joueurs actuels évoluent dans les années 70-80, et où ils dégomment tous leurs adversaires.

J’ai toujours ces débats avec mes amis. Imagine qu’on foute LeBron en 1975, il gagnerait 15 titres d’affilée. Ça serait la même chose si tu penses au pire joueur de la NBA d’aujourd’hui et que tu le mettais en 1968.

Publicité

Lou Williams vient d’être élu sixième homme de l’année pour la troisième fois de sa carrière. Les mots de l’arrière peuvent surprendre lorsqu’on le regarde car il reste un joueur frêle, malgré une agilité et une endurance hors du commun.

Cette saison, Lou a sorti 20 points, 3 rebonds, et 5.4 passes, avec 42.5% au tir et 36.1 à trois points en environ 26 minutes de jeu en sortie de banc. Pas mal pour un arrière d’1m85 et 79 kg.

On ne va pas tenter de trancher entre les générations de NBAers. Chaque génération a apporté sa propre richesse à la grande ligue qu’est devenue la NBA. A sa manière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.