NBA – « Kevin Garnett voulait me filer sa Porsche pour mes 16 ans »

0

Grand trash-talkeur, Kevin Garnett est aussi un homme au grand cœur avec ceux qu’il aime. L’actuel coach de Minnesota Ryan Saunders peut en témoigner.

Ryan Saunders a beau être le plus jeune coach de la ligue du haut de ses 33 ans, il peut se targuer d’avoir une expérience et une filiation que peu d’entraîneurs ont dans la ligue. Son père était en effet le mythique et regretté Flip Saunders, notamment coach pendant l’ère Garnett, et tout ça comporte des avantages, comme le technicien l’a raconté à Zach Lowe d’ESPN.

Quand Ryan était petit, Flip adorait faire son « video homework » avec lui sur le canapé, jusqu’à ce qu’il s’endorme. Plus tard, il autorisait son fils à être présent pendant les rencontres entre coachs. A cette période, en marge de ses études au lycée, le jeune Ryan Saunders aide les Wolves à quelques tâches, et Kevin Garnett décide de prendre cet ado timide sous son aile.

Ryan est ainsi devenu le ball boy du Big Ticket, comprenez par là qu’il était son rebondeur à l’entraînement, tâche pour laquelle KG le rémunérait après chaque séance.

Une anecdote illustre bien l’état d’esprit de Garnett : après chaque session, qui pouvait durer jusqu’à une heure, le Big Ticket apostrophait souvent Ryan : « Ok, c’est ton tour maintenant ». Et pendant 15-20 minutes, le All-Star jouait au rebondeur pour un modeste lycéen, pendant que celui-ci shootait.

Lire aussi | Les meilleures histoires de trash-talking de Kevin Garnett

KG a tellement pris Saunders sous son aile que lorsque le fils du coach s’est dirigé sur ses 16 ans, âge légal pour conduire dans certains Etats d’Amérique, il a tout simplement décidé de lui offrir sa Porsche verte. On ne connait pas le modèle, mais la marque suffit à elle-même.

Malheureusement pour Ryan, l’idée a vite été tuée dans l’œuf : « Mes parents ont très vite calmé tout ça.

KG et les Saunders, c’est une longue et grande histoire d’amour et de respect. C’est aux côtés de Flip que le Big Ticket, drafté en 1995, a fait passer les Wolves de piteuse franchise à équipe participant aux playoffs 8 fois de suite entre 1997 et 2004.

A l’annonce de la mort de Flip des suites d’une longue maladie en 2015, Garnett, qui finissait sa carrière par une pige chez les Wolves, a quitté l’entraînement et est allé se recueillir sur la place de parking attitrée de Saunders, postant le message suivant : « Pour toujours dans mon cœur ».

L’histoire montre en tout cas que Kevin Garnett peut avoir aussi grand cœur en dehors des terrains qu’il était sauvage sur ceux-ci. Que le Big Ticket se rassure, son poulain Ryan maîtrise son sujet. Adoré par l’effectif actuel, il tentera de faire rebondir les Wolves sur l’exercice à venir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.