NBA – James Worthy raconte les débuts fracassants de Michael Jordan à l’université

0

Ce n’est un secret pour personne : Michael Jordan fait partie des plus grands bosseurs de l’histoire du basket. James Worthy, ex-coéquipier de MJ à l’université, raconte comment il a vécu l’arrivée du joueur dans son équipe de North Carolina.

Publicité

Michael Jordan a vécu une carrière incroyable en NBA. Si le débat du GOAT règne toujours pour certains, MJ a en tout cas un palmarès qui ne laisse personne insensible. Tout comme sa personnalité et son caractère sur le terrain. Véritable compétiteur, il ne lâchait jamais rien sur un parquet.

Cette envie incessante de gagner, Jordan l’avait déjà lors de ses années en université. Avant de rejoindre la NBA en 1984, drafté par Chicago en troisième position, le joueur a fait ses gammes du côté des Tar Heels de North Carolina en NCAA, aussi appelés UNC.

Parmi ses coéquipiers notables dans l’équipe universitaire, il y avait James Worthy. Si celui-ci ne restera qu’une saison aux côtés de Jordan, sélectionné en première position de la Draft 1982 (Jordan débarque en 1981) par les Lakers, cette courte collaboration lui sera largement suffisante pour comprendre qui était le « petit » nouveau.

Lors d’une interview accordée à ACC Digital Network, James Worthy a longuement évoqué cette fameuse saison passée avec Michael Jordan aux Tar Heels, et surtout le moment où il a découvert son partenaire pour la première fois. Une entrée… pleine d’arrogance du jeune Jordan, 18 ans à peine :

Je me souviens qu’il est venu un week-end. J’étais dans ma chambre, au bout du couloir, et les portes de l’ascenseur se sont ouvertes. Je n’entendais que cette grande gueule.

C’était Michael Jordan et il m’a dit : « Oui, ça va être mon hall, je m’occupe de ce dortoir. »

Lire aussi | Robert Horry dévoile le joueur qui faisait le plus peur à Michael Jordan

Et moi j’étais là : « il est toujours au lycée, toujours au lycée, qui est ce gars ?!?? » Je n’ai jamais pensé qu’il était arrogant, mais il était plein de confiance.

J’ai été meilleur que Michael…. pendant environ trois semaines. Les trois premières semaines d’entraînement, et j’ai vu en lui des choses que je… Je veux dire, il a dunké une fois sur Sam Perkinson et je ne sais toujours pas comment il a fait. Je l’ai vu à l’état brut.

Michael était un étudiant de première année incroyable. Tu sais, un des rares qui étaient prêts à commencer les matchs. Phil Ford, moi-même et Michael, je pense que c’était le troisième étudiant de première année à commencer.

C’était un compétiteur, Michael n’aimait pas perdre à quoi que ce soit. Il pouvait jouer au backgammon, aux cartes, et il aurait été bouleversé émotionnellement s’il perdait. Je savais qu’il allait devenir un All-Star, mais je ne savais pas qu’il allait être le meilleur joueur de tous les temps.

Publicité


Un témoignage de plus qui montre le caractère bien trempé dont fait preuve Jordan depuis sa jeunesse. C’est aussi grâce à cela qu’il a pu faire une telle carrière par la suite car il est impossible d’évoluer à ce niveau sans avoir un mental d’acier et un esprit de compétition toujours gonflé à bloc.

James Worthy avait donc bien l’intuition qu’un grand joueur venait d’arriver à ses côtés à l’université. Et il ne s’était pas trompé : à l’issue des 34 matchs de sa première saison, le jeune Michael Jordan terminait deuxième meilleur marqueur des Tar Heels avec 460 points (13.5 de moyenne), juste derrière… Worthy lui-même (532). Il ajoutait également 4.4 rebonds et 1.8 passe par rencontre.

1982 north-carolina

Quelques années plus tard, les deux joueurs deviendront des superstars dans la grande ligue et additionneront au total 9 titres de champion NBA. 6 pour Michael Jordan avec les Bulls, 3 pour James Worthy avec les Lakers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.