NBA – Brook Lopez déclenche la folie, Popovich obligé de le faire entrer

0

Un élan de folie de collective. Pour une raison difficilement explicable, le public de Sydney s’est pris d’un amour soudain pour Brook Lopez, allant jusqu’à scander son nom, et obligeant Gregg Popovich à le faire rentrer lors d’un match opposant Team USA au Canada. Un moment complètement fou !

Publicité

« Le cœur a ses raisons que la raison ignore ». Voilà comment on pourrait résumer la folie qui s’est emparée du public de Sydney lors du match de préparation que les Américains ont remporté face au Canada.

Brook Lopez n’avait fait qu’une brève apparition au cours du match, en scorant seulement deux petits points. Visiblement pas assez au goût du public qui voulait revoir le pivot des Bucks en action.

Les « Lopez, Lopez, Lopez ! » ont rendu le joueur hilare, profitant de chaque seconde de cet instant de popularité aussi soudaine que surprenante. Un moment dont on ne se lasse pas.

Gregg Popovich n’a alors pas eu d’autre choix que de céder aux réclamations du public et de rappeler Lopez, provoquant l’hystérie du public australien.

Lire aussi | Les numéros des joueurs de Team USA dévoilés

Mais alors, quelle est l’explication de cet élan d’amour du public australien pour Brook Lopez ? Et bien, il n’y en a pas. Même le joueur ne se l’explique pas. Ce qui ne l’a pas empêché pour autant d’en profiter à fond et à juste titre !

« Je n’en ai aucune idée, » a dit Brook Lopez à Nick Nurse, l’entraîneur du Canada, pour expliquer le fait que les fans de Sydney ont chanté pour lui tout au long du quatrième quart… contraignant Gregg Popovich à le faire rentrer lors de la fin du match.

Publicité

Malheureusement pour les spectateurs présents dans la salle, Brook Lopez n’a pas eu l’occasion de shooter lors des quelques minutes qu’il a passées sur le parquet, après sa seconde entrée. Il a quand même eu le temps de toucher quelques ballons, provoquant un vacarme incroyable dans la salle.

C’est pour ces moments de communion et de joie que l’on aime le sport. Et tant pis pour le rationnel !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.