NBA – Frank Ntilikina explique son coup de chaud face à Team USA

0

Auteur d’une Coupe du Monde très satisfaisante, Frank Ntilikina a fait le plein de confiance à 1 mois du début de sa troisième saison NBA. Impressionnant dans le money-time face aux Etats-Unis, il s’est confié à French Knicks Pod sur ce coup de chaud.

On a tous été agréablement surpris par le Mondial de Frank Ntilikina. Titulaire à tous les matchs de la compétition, sauf le premier contre l’Allemagne, le meneur des Knicks a été brillant. Hormis un match vraiment raté face à la Lituanie, Frank a été régulier.

Comme à son habitude, il a apporté une défense irréprochable face aux meneurs adverses, mais aussi de la rigueur dans son rôle de meneur de jeu, ainsi que du scoring. Tout bénef’ pour l’équipe de France, Ntilikina a très certainement joué son meilleur basket en carrière durant ce Mondial.

Face aux Etats-Unis en quarts de finale, il a vécu son moment de gloire, certainement le plus grand pour lui jusqu’à présent. Un quatrième quart-temps magnifique, entre une défense de fer sur Kemba Walker et deux shoots ô combien importants. D’abord un trois points pour égaliser à 76-76, puis un énorme side-step sur la tête de ce même Kemba.

Il raconte ce moment spécial pour French Knicks Pod :

À propos du side-step sur la tête de Kemba, c’était un shoot en fin de possession donc je savais que je devais faire un mouvement pour créer de l’espace et prendre le shoot.

J’ai aussi shooté avec confiance. Quand j’ai lâché la balle, j’ai pensé que c’était bien parti et la confiance que j’avais en moi m’a permis de mettre ce shoot.

Lire aussi | Le 8ème choix de draft est-il maudit ?

Frank Ntilikina confie aussi qu’il a énormément travaillé cet été, notamment sur son tir justement. Et le travail a porté ses fruits.

J’ai beaucoup travaillé sur mon tir tout l’été et je savais que c’était mon jour. Dans les matchs à élimination directe, c’est soit tu gagnes soit tu rentres chez toi et ma mission n’était pas terminée. Donc j’ai drivé agressivement vers le panier pour mettre des lay-ups importants et faire en sorte que mes adversaires craignent cela.

Il termine par créditer son coach Vincent Collet pour sa confiance.

Coach Collet a dessiné des systèmes pour moi et m’a demandé de shooter de loin avec confiance et j’ai marqué à deux reprises de cette position.

Désormais, le jeune meneur français doit se servir de ce Mondial et de la confiance emmagasinée pour réussir en NBA. C’est en tout cas ce qu’il ambitionne, à l’orée de sa troisième saison avec les Knicks.

Ce ne sera pas simple dans un effectif où il y a du monde sur son poste. Avec Dennis Smith Jr, Elfrid Payton, Allonzo Trier ou encore RJ Barrett, les ball-handlers seront nombreux la saison prochaine à New York. La confiance est là, et Frankie Smokes devra continuer sur sa lancée pour s’imposer dans cette rotation.

Ce mondial aura été une aubaine pour Frank Ntilikina. Véritable coup de booster pour sa confiance, on espère que cette expérience internationale lui permettra de lancer définitivement sa carrière en NBA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.