NBA – Quand la carrière de Marc Gasol basculait à cause du surnom « Man Boobs »

0

Champion NBA et champion du monde, Marc Gasol a vécu un été exceptionnel. Deux lignes de plus à un palmarès bien rempli, pour un destin qui aurait pu être bien différent si des scouts ne lui avaient pas donné un surnom peu flatteur…

En 2007, Marc Gasol fait parler de lui. Pivot de Gérone après plusieurs années passées à Barcelone, le joueur de 22 ans attire les regards des scouts NBA. Parmi eux, ceux des Rockets. Tout fraîchement arrivé en tant que General Manager de la franchise, Daryl Morey est séduit par l’Espagnol.

Les scouts de la franchise, eux, le sont nettement moins. Durant leurs recherches, ils sont tombés sur une photo de Gasol torse nu, et se sont mis à le surnommer « Man Boobs » pour des raisons évidentes.

Il faut dire que dans ses jeunes années, le bon Marc ne faisait pas forcément attention à sa ligne, comme en atteste cette photo de lui durant ses années au Lausanne Collegiate High School de Memphis, où il était surnommé « The Big Burrito »:

Lire aussi | Quand Dennis Rodman se faisait refuser le numéro 69 par la ligue

Nouveau à Houston, Morey n’ose pas s’imposer et laisse le prospect filer. Il le déplorera quelques années plus tard :

C’était la première draft que je devais gérer, et je n’étais pas si courageux. Après ça, j’ai imposé une règle en interdisant les surnoms.

Voilà donc 12 ans que les scouts des Rockets ne peuvent plus utiliser de surnoms goguenards envers les jeunes prospects qu’ils analysent. Ordre du patron.

160 cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

Raté par Houston, Gasol est finalement drafté en 48ème position par les Lakers, qui transfèrent ses droits à Memphis en février 2008. Il y signe quelques mois plus tard, et y restera plus de 10 ans, le temps d’être 3 fois All-Star et défenseur de l’année notamment.

Un « steal » incroyable quand on sait que les joueurs draftés autour de la 50ème place quittent généralement vite la ligue, si tant est qu’ils l’intègrent un jour.

L’histoire aurait été différente pour Memphis comme pour Houston si Marc Gasol avait atterri dans le Texas et non pas dans le Tennessee. Mais les scouts des Rockets préféraient apparemment faire dans l’humour à cette époque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.