Publicité

NBA – La moitié des Warriors échappe à la suspension

La moitié des Warriors échappe à la suspension
Yahoo Sports (DR)

Pas épargnés par les blessures depuis le début de saison, les Warriors auraient pu faire face à une vague de suspensions avant d’affronter les Rockets demain soir. Mais le pire a été évité.

Publicité

Avec un grand Eric Paschall, les Warriors ont renoué avec le succès dans la nuit de lundi à mardi face aux Blazers. Un second succès dans la saison et leur première victoire au Chase Center. Un peu de bonheur dans un début de saison extrêmement compliqué et gâché par les blessures.

Mais voilà que les suspensions auraient pu se mêler à tout ça, 24 heures avant d’affronter les Rockets.

Publicité

Car oui, c’est bien la moitié de l’effectif californien qui aurait pu être suspendu pour la rencontre de demain soir. Alors pourquoi cela ? On vous explique.

Pour mieux comprendre, il faut revenir au match contre Portland. Dans le dernier quart-temps, Ky Bowman marque un panier provoquant la frustration d’Hassan Whiteside. Ce dernier n’hésite donc pas à pousser le joueur des Warriors, et c’est ainsi qu’un début d’altercation voit le jour.

Publicité

Lire aussi | Anthony Davis clarifie ses propos sur son futur

Plusieurs joueurs des Warriors viennent rapidement séparer les deux hommes, dont ceux du banc. Problème : c’est formellement interdit par la NBA. CJ McCollum, suspendu un match il y a quelques temps pour la séquence suivante, peut en témoigner.

Publicité




Lorsqu’une altercation commence, les joueurs du banc n’ont en effet pas le droit de rejoindre le parquet, ni même d’effectuer quelques pas à l’intérieur du terrain. C’est pourtant bien le cas pour l’intégralité du banc des Dubs. D’après Dan Feldman, aucun des joueurs ne devrait être pourtant suspendu.

Ils ont en effet été sauvés par le petit coup de sifflet de l’arbitre juste après le panier. Pourquoi ? Parce que les Blazers ont demandé un temps-mort. Les Warriors avaient alors le droit d’être sur le parquet, et d’intervenir sur une éventuelle échauffourée. Si Portland n’avait pas pris de temps-mort, la NBA aurait dû appliquer le règlement à la lettre et suspendre ceux concernés, ce qui aurait réduit le roster des Dubs à 6 ou 7 joueurs pour le prochain match !

Publicité

Rien de tout ça au final, mais on espère que les joueurs ont retenu la leçon.

Golden State Warriors NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA