NBA – Le nouveau record en carrière de Karl-Anthony Towns

0

Auteur d’une saison solide sur le plan individuel, Karl-Anthony Towns a battu contre le Jazz son record de tirs à trois-points marqués lors d’un match. Gêné par la présence de Rudy Gobert dans la raquette, il s’est éloigné. Et cela a plutôt bien fonctionné.

Le début de saison des Wolves est une agréable surprise. Vainqueurs de 8 de leurs 14 premiers matchs, les hommes du Minnesota sont actuellement huitièmes de la conférence Ouest. Emmenés par un duo Karl-Anthony Towns – Andrew Wiggins flamboyant, les Wolves arrivent, pour le moment, à survivre dans cette conférence Ouest terriblement relevée.

Le pivot dominicano-américain réalise sa meilleure saison en carrière. Avec 27 points, 12.2 rebonds et 3.8 passes décisives par match, il porte les siens, bien aidé par son coéquipier Andrew Wiggins lui aussi en mode record cette saison, pour qui on se faisait pourtant un sang d’encre quant à l’avenir de sa carrière NBA. Difficile d’imaginer les Wolves tenir la cadence sur toute une saison, mais ce premier mois de compétition est en tout cas très encourageant.

Durant la belle victoire de son équipe face au Jazz, KAT a battu un record personnel : celui du plus grand nombre de tirs à trois-points inscrits durant un match. Avec 7 tirs primés rentrés (sur 15 tentés), il a grandement contrarié la défense de ses adversaires, notamment Rudy Gobert, qui a eu des difficultés à défendre son vis-à-vis au large. Pour Matthew Coles, de l’Associated Press, il expliquait qu’il se sentait bien, et qu’il n’a pas hésité à avoir la gâchette facile. Une décision payante.

Je me sentais très bien. J’avais du jus.

Encouragé par ses coéquipiers, Towns, confiant, n’a pas eu besoin qu’on lui répète deux fois de poursuivre sur sa lancée.

Vous inquiétez pas pour moi. Je vais continuer à envoyer ces bombes et elles vont tomber dedans.

Lire aussi | Comment Jimmy Butler surprend ses nouveaux coéquipiers

Au final, c’est une victoire importante acquise par les Wolves sur le parquet du Jazz, qui était invaincu à domicile avant la rencontre. Dans une conférence Ouest impitoyable, la moindre victoire à l’extérieur pourra se montrer décisive dans quelques mois, si les Wolves sont encore dans la course aux playoffs bien évidemment.

Andrew Wiggins absent pour des raisons personnelles, le pivot des Wolves a pris les choses en main et gagné son duel face à Gobert. Une bonne manière, à titre individuel, d’envoyer un message aux autres joueurs évoluant sur son poste.

Maintenant qu’ils sont installés dans le top 8, les Wolves vont devoir tenir les positions. Le plus dur reste à venir, car l’effet de surprise va s’estomper. Les équipes adverses sont désormais préparées à affronter des Wolves solides, alors il leur faudra redoubler d’efforts, aussi bien sportivement que mentalement, pour se maintenir dans les 8 premiers.

Si Karl-Anthony Towns et Andrew Wiggins parviennent à conserver leur niveau de jeu actuel durant toute la saison régulière, les Timberwolves seront en ballotage favorable. Avec la chute des Warriors, l’instabilité des Spurs, Blazers ou encore Kings, un spot en playoffs peut potentiellement être libéré. À eux d’aller le chercher désormais.

Victoire importante et grosse performance individuelle de Karl-Anthony Towns. Le pivot est étincelant depuis le début de la saison. Dans son sillage, les Wolves se battent pour une place en playoffs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.