NBA – Stephen Jackson incendie encore Tony Parker

0

L’adoration générale pour Tony Parker en marge du retrait de son numéro 9 ? Très peu pour Stephen Jackson. L’ancien coéquipier de TP s’en est à nouveau pris au plus grand basketteur français de l’histoire.

Publicité

Tony Parker et Stephen Jackson ne partiront pas en vacances ensemble. Célébré tout récemment par toute la planète basket pour son excellente carrière, TP a dû encaisser un nouveau scud de son ancien coéquipier.

Il y a quelques années, déjà, « Jax », passé par les Spurs entre 2001 et 2003 puis 2011 et 2013, avait critiqué Parker pour son égoïsme et ce qu’il a toujours perçu comme un certain individualisme. Une critique difficile à concevoir quand on sait que le Français, tout comme ses compères Duncan et Ginobili, a basé sa carrière sur le sacrifice personnel, au niveau des stats notamment, au sein de l’institution Spurs.

Dans une interview pour The Undefeated en marge du tristement célèbre 15ème anniversaire de Malice at the Palace, dont il est l’un des grands protagonistes, Stephen Jackson en a remis une couche :

Je n’ai aucune raison de parler à Tony Parker et je ne veux pas parler à Tony Parker. Mon embrouille avec lui est une embrouille purement basket. Je ne veux pas manquer de respect à l’homme qu’il est mais j’avais un problème avec lui sur le terrain. Je n’aimais pas le coéquipier qu’il était. Tony m’ignorait exprès.

Lire aussi | Magic Johnson a déjà son favori pour le titre de MVP !

Voilà qui a le mérite d’être clair. Malgré plusieurs attaques incessantes de la part de « Jax », dont cette dernière, Parker n’a lui jamais évoqué l’embrouille en public, et il serait surprenant qu’il commence à le faire maintenant.

Notons tout de même qu’en près de deux décennies de service au sein de la ligue, TP n’a que très rarement été critiqué par ses pairs, et Stephen Jackson fait figure de rarissime ennemi du Français. Le problème n’est-il que purement basket ? Nul ne sait.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que Tony Parker n’a pas dû hésiter longtemps au moment d’ignorer l’ailier de la liste des invités pour son retrait de maillot.

Une belle soirée remplie d’émotion et placée sous le signe de l’esprit Spurs, dans laquelle Stephen Jackson aurait probablement fait tâche.

Apprécié et respecté de tous ou presque, Tony Parker peut donc toujours compter sur son ennemi n°1 pour parler de lui. Pas sûr que le président de l’ASVEL en soit dérangé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.