NBA – La « suite bunker » à 2 millions de dollars sous le parquet des Warriors

0

Si les résultats ne suivent pas pour les Warriors pour leurs débuts au Chase Center, la fameuse salle à un demi-milliard de dollars est à la hauteur des attentes. Focus sur la « suite bunker », située sous les tribunes et sous le parquet…

D’après le team president des Warriors Rick Welts, c’est le genre de prestations pour lesquelles « si vous devez demander le prix, alors ce n’est pas pour vous ». On vous le donne quand même : 2 millions de dollars pour un abonnement sur la saison. Qu’est-ce qui peut justifier un tel tarif, nous direz-vous ? Tout simplement la « suite bunker », petite merveille du Chase Center.

On en dénombre 32, et ces suites sont situées sous les tribunes. Elles sont dévolues à des grandes entreprises, ou des particuliers ultra-fortunés, et communiquent entre elles, comme une « grotte ». Le journaliste de The Athletic Ethan Strass y a eu accès, profitant d’un des nombreux désistements en cette saison décevante. Il a pu prendre quelques photos, dont celle-ci qui illustre la « communication » entre les différentes suites.

Une fois dans votre suite individuelle, bien évidemment c’est l’opulence. Nourriture et alcool sont au rendez-vous, de même qu’un écran géant digne d’un film, qui permet d’assister au match depuis le confort du bunker.

Lire aussi | Les 8 avions privés les plus chers des joueurs

Bien sûr, les participants ont aussi des sièges en courtside, et sont encouragés par le staff à s’y rendre, mais ils ne peuvent pas y être obligés. Si vous voyez donc une foule de sièges vides au premier rang du Chase Center, en cherchez plus : les heureux élus sont sous les tribunes, dans leur luxe.

Ethan Strauss le paradoxe d’un tel projet. Les Warriors ont souhaité offrir aux riches la possibilité de vivre pleinement leur richesse et de profiter d’une expérience à la hauteur de leur fortune… tout en leur demandant de ne pas s’aliéner du reste du monde et de quand même participer à la « vraie vie », c’est à dire en s’asseyant en courtside au lieu de se calfeutrer dans le bunker.

Quoiqu’il en soit, à en croire le journaliste, l’ambiance est festive dans les entrailles du Chase Center. L’alcool coule à flots, et les nombreux jeunes PDG des boites les plus florissants de la Silicon Valley aiment recevoir, et recevoir correctement.

Sachez enfin que les 32 « suites bunker » ne sont pas le summum de ce qui se fait dans la nouvelle salle de Golden State. Il existe une sorte de suite ultime, possédée par Salesforce. Elle fait le double de taille des autres, a un grand nombre de gadgets personnalisés, et coûte… 50 millions de dollars sur 15 ans, payés cash. Oui, cash.

Voilà pour cette plongée dans la folie du Chase Center, bien loin des fans lambdas qui paient leur billets pour tenter d’apercevoir leurs joueurs préférés. Assez saisissant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.