NBA – Devonte’ Graham, la dernière masterclass de Tony Parker ?

0

Après d’innombrables années au top, Tony Parker a pris un rôle de mentor lors de ses dernières années, à San Antonio puis à Charlotte. Et un certain Devonte’ Graham est en train de lui rendre justice.

Publicité

Une fois son prime passé, Tony Parker a eu l’intelligence de prendre du recul et se mettre au service de la nouvelle génération. A San Antonio, il a accepté sans encombre de rendre son tablier de titulaire à Gregg Popovich au profit de Dejounte Murray.

Encore en plein développement et quelque peu décevant, Murray, qui a été lourdement blessé, devrait avoir la confiance des Spurs encore un bon moment, histoire d’asseoir son emprise au poste 1 et continuer sa progression.

A Charlotte, sur la saison 2018-2019, le rôle de Tony Parker a été double. D’abord, il a épaulé Kemba Walker et lui a distillé plusieurs conseils de vétérans, particulièrement appréciés par Cardiac Kemba. Et puis, TP a chapeauté Devonte’ Graham, alors jeune rookie au temps de jeu très limité.

Barré dans la rotation par Walker et Parker, la jeune pépite a passé la quasi-totalité de la saison à observer les deux All-Stars (l’un actuel, l’autre ancien) et à apprendre un maximum d’eux.

Lire aussi | La All-Surprise Team du premiers tiers de la saison

Kemba parti à Boston et TP à la retraite, Graham a récupéré le costume de titulaire cette saison, et c’est bien simple : il explose. 19.1 points et 7.5 passes décisives, voilà ses moyennes actuelles, sans parler de records de franchises déjà battus. D’après son agent, le rôle joué par les deux mentors a été crucial :

Les gens disent : « Mais qu’est-ce qu’il a fait durant l’été ?! » Mais écoutez, c’est plutôt ce qu’il a fait la saison dernière qui compte. Il s’est assis sur le banc en NBA, a engrangé de la confiance en G-League. On en voit désormais les fruits.

Kemba et TP, il vous dira que ces gars lui ont montré le chemin. Vous voyez plusieurs choses de leur jeu chez Devonte’ maintenant. Ce pull-up à trois points en transition ? Kemba fait ça. La finition autour du cercle ? Et le floater, vous savez ? C’est Tony Parker.

A sa manière, et tout en signant une dernière saison de bonne facture à son âge, Tony Parker a fait ce qu’il a pu pour guider Graham, qui n’était qu’un jeune garçon de 8 ans quand TP soulevait son premier trophée Larry O’Brien. Et au vu de l’évolution du bonhomme, on se dit que le Français et Kemba n’étaient pas de mauvais professeurs.

Avant de partir, Tony Parker a distillé quelques précieux conseils à Devonte’ Graham, tout comme Kemba Walker. Aujourd’hui, l’explosif meneur est candidat au titre de MIP, et le Français peut dormir la conscience tranquille.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.