NBA – Frank Ntilikina et les Pistons, est-ce un bon fit mutuel ?

0

Après plusieurs semaines relativement calmes, Frank Ntilikina est de retour dans les rumeurs de transferts. Cette fois-ci, c’est du côté de Detroit que son nom est évoqué. Mais serait-ce une bonne destination pour lui ? On se penche sur la question.

Publicité

Le début de carrière de Frank Ntilikina est constamment animé de doutes. Sur son niveau de jeu, sur sa place dans la ligue, dans l’effectif des Knicks et surtout, sur son futur à New York. S’il a réussi à s’imposer dans la rotation de David Fizdale puis Mike Miller cette saison, beaucoup d’observateurs doutent que son épanouissement personnel à long-terme puisse se faire dans la ville qui ne dort jamais.

Les discussions à ce sujet ne sont pas encore proches de prendre fin puisque le meneur français est de retour dans des rumeurs de transfert. Et c’est à Detroit que son nom a rapidement été rapidement évoqué, Andre Drummond étant plus que jamais sur le départ, et les Knicks apparemment intéressés à l’idée de le recruter. Rien d’imminent à l’heure actuelle, mais on peut s’attendre à des possibles rebondissements durant les prochains jours. Une affaire à suivre de près.

La dernière nouvelle de ce dossier est tombée il y a quelques heures. C’est Vincent Ellis de USA Today qui rapportait l’information : en cas de transfert de Drummond, les deux cibles principales des dirigeants des Pistons seraient Julius Randle et Frank Ntilikina.

Les Pistons ont débuté les discussions avec les Knicks autour d’un package centré autour de Andre Drummond et un autre joueur des Pistons pour Julius Randle et Frank Ntilikina.

Rien d’étonnant ici. Les deux joueurs sont jeunes et entreraient parfaitement dans le processus de reconstruction que la franchise de Detroit s’apprête à mettre en place durant les prochaines semaines. Surtout pour Frank, toujours dans son contrat rookie.

Lire aussi | DeMar DeRozan sera-t-il tradé ?

Alors forcément, bien qu’aucun accord ne soit d’actualité pour le moment, on commence à se poser la question suivante : le fit de Frank Ntilikina avec les Pistons serait-il bon ? Au premier abord, c’est oui. On s’explique. Si le meneur français venait à rejoindre le Michigan, il intégrerait un groupe qui débute une reconstruction. Exactement la même situation qu’il vit depuis bientôt 3 ans à New York n’est-ce-pas ? Certes.

Mais le contexte serait totalement différent. Premièrement, la pression serait bien moindre autour de lui. La couverture médiatique qui entoure les Pistons est à des années lumières de celle qui entoure les Knicks. Et pour un jeune joueur qui montre des signes assez inquiétants d’irrégularité, c’est un point important.

Deuxièmement, on suppose que Frank deviendrait illico le meneur titulaire de la franchise. C’est un rôle qu’il a connu durant une vingtaine de matchs cette année avec les Knicks, avant de devenir le back-up de Elfrid Payton. Mais à Detroit, il serait d’office celui qui commencerait les matchs à la mène. Alors oui, Derrick Rose et Reggie Jackson sont actuellement présents dans l’effectif des Pistons. Mais vous en conviendrez, on doute qu’ils fassent long feu une fois la reconstruction lancée. Ce qui laisserait donc un boulevard sur le poste au français.

Publicité

Troisièmement, on pourrait parler du style de jeu du meneur des Knicks, qui collerait plutôt bien avec la mentalité de col-bleu qui caractérise les Pistons. Historiquement, cette franchise a bâti son succès sur la défense, sur les petites actions pas flashy mais qui font la différence. Bref, sur le travail. Et Frank entre dans ce moule. Il est un superbe défenseur, mais pas un énorme attaquant. Il fait tous les petits efforts qui ne se voient pas mais qui rendent service à une équipe. Il n’est pas la star ni le meilleur joueur, mais il n’en reste pas moins indispensable à un collectif.

Dernier élément bonus, on pourrait avoir droit à une association entre Frank Ntilikina et Sekou Doumbouya. Le premier a 21 ans, le second est le plus jeune joueur de la ligue cette saison, et il faut admettre qu’il serait très intriguant de voir les deux garçons se développer ensemble.

Pour finir, parlons de l’aspect négatif. Car il y en a forcément un, et il s’appelle Dwane Casey. Loin de nous l’idée de remettre en cause les qualités de coach du bonhomme, qui a fait ses preuves depuis plusieurs saisons. Non, notre crainte vient plutot du fait qu’il n’est pas du tout réputé pour être un quelqu’un qui fait confiance aux jeunes. Preuve en est, Sekou a du attendre quasiment la mi-saison pour voir le parquet. Et encore, il faisait ce choix « par défaut », face aux innombrables blessures qui percutaient son effectif. Pour un joueur comme Frank qui a grandement besoin de la confiance de sa hiérarchie pour être à l’aise sur le terrain, ça pousse à l’interrogation.

L’avenir nous dira si la suite de la carrière de Frank Ntilikina se fera à Detroit. Aucun deal n’est imminent entre les Knicks et les Pistons à l’heure où nous écrivons ces lignes. Mais à notre humble avis, si transfert il y a, ce sera forcément une bonne chose pour notre Frankie national.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.