NBA – Les joueurs qui ont fait changer les règles (Part. 2)

barkley révèle l'erreur de philadelphie
(DR)

Nombreux sont les joueurs qui ont marqué l’histoire de la NBA et de la NCAA, certains allant même jusqu’à faire changer des règles par leur seule domination. Oui, vous avez bien lu. C’est parti.

Publicité

Directement, en lisant le titre, quelques noms ont sans doute dû fourmiller dans votre esprit. Certains joueurs, véritables monstres, ont en effet tellement dominé dans un secteur particulier que la ligue s’est vu forcée de prendre les choses en main pour équilibrer les matchs.

Un petit retour s’impose donc sur les joueurs qui ont fait changer les règles de la NBA ou de la NCAA. Vous pouvez d’ores et déjà consulter la première partie, avec notamment le Shaq, en cliquant ici.

Le lancer-franc alley-oop – Wilt Chamberlain

Clairement un des plus grands abus de Wilt Chamberlain. Si dominant athlétiquement, The Stilt avait pour habitude, au lancer franc, de jeter la balle contre la planche. Pendant ce temps, il s’avançait vers le cercle et réussissait un auto alley-oop totalement inarrêtable, qui rapportait 2 points à son équipe.

Très rapidement, la NCAA et la NBA ont eu vent de la pratique, et l’ont formellement interdites, contraignant les joueurs à rester derrière le demi-cercle.

Publicité

La règle des 3 secondes – Leroy Edwards

Vous le savez, il est interdit de rester sous le cercle plus de 3 secondes, et cela depuis la nuit des temps. Enfin, plus exactement depuis 1936, avant même la création de la NBA.

Le basketball professionnel en était encore à ses balbutiements quand Leroy Edwards, grand pivot athlétique, terrorisait les adversaires en squattant sous le cercle et en empêchant toute éventualité de panier de près. Rapidement, la règle des 3 secondes a été instaurée.

Publicité




La règle des 5 secondes – Charles Barkley

Avec son gros popotin et son physique de déménageur, Charles Barkley avait pour habitude de « back down » son adversaire au poste, comprenez le faire reculer dos au panier, inlassablement, encore et toujours, jusqu’à trouver une bonne position de tir ou se faire trapper et ainsi ressortir le ballon. Autre spécialiste ? Mark Jackson.

La combine des 2 lascars a pris fin quand la NBA a instauré la règle des 5 secondes dos au panier, afin d’éviter ce genre de moves.

Publicité

La zone d’atterrissage pour les shooteurs – Bruce Bowen

Bien avant Zaza Pachulia, d’autres joueurs s’étaient essayés au répréhensible art de glisser leur pied sous les shooteurs en phase d’atterrissage pour tenter de les blesser. Un grand spécialiste ? Bill Laimbeer dans les années 1980. Mais à l’époque, le jeu est beaucoup plus physique voire violent, et la ligue n’agit pas.

Il faudra attendre que Bruce Bowen remette la technique au goût du jour pour que la NBA sanctionne : en 2006, elle instaure ainsi une règle obligeant les défenseurs à laisser une « zone sécurisée » d’atterrissage aux shooteurs.

Publicité

Élargissement de la raquette – Wilt Chamberlain et George Mikan

Aux débuts de la NBA, la raquette était beaucoup plus étroite, permettant à George Mikan d’allègrement dominer des deux côtés du terrain. En 1951, la NBA a donc décidé de doubler sa largeur pour donner une chance aux adversaires.

Suffisant pour contenir un peu Mikan, mais pas Wilt Chamberlain, auteur d’une saison à 50 points et 25 rebonds de moyenne en 1962. Deux ans après, la raquette était à nouveau élargie de manière significative, atteignant sa taille actuelle.

Cliquez ici pour voir la première partie

Si forts qu’ils ont fait changer les règles, voilà comment résumer ces joueurs. Une sacrée ligne sur le palmarès !

Classements (NBA) NBA 24/24

Toute l'actu NBA