NBA – L’expérience Wiggins aux Warriors : déjà un succès

0

Arrivé il y a pile une semaine en provenance Minnesota, Andrew Wiggins semble se plaire dans sa nouvelle franchise des Warriors. Et ces derniers se montrent également satisfaits de leur recrue.

Publicité

Difficile de tirer un constat en seulement trois petites rencontres en NBA. Le cas d’Andrew Wiggins ne fait pas exception à la règle. Les débuts de l’ancien de Minnesota sous les couleurs des Warriors laissent pourtant poindre de grandes promesses pour l’avenir de la franchise.

Chez les Wolves, Wiggins a longtemps conservé l’image d’un joueur uniquement intéressé par l’attaque, à la sélection de shoots douteuse et incapable d’emmener son équipe à la victoire. Ses statistiques malgré tout honnêtes durant ses 5 saisons et demie à Minneapolis ne lui ont ainsi pas permis de confirmer les attentes placées en lui le soir de la draft.

Le Maple Jordan s’est ainsi vu échangé pour D’Angelo Russell, et était loin de constituer l’asset le plus important de l’échange en comparaison avec D-Lo. Nombreux étaient ceux qui s’interrogeaient sur sa capacité à rebondir dans une nouvelle franchise, et d’autant plus dans une équipe en délicatesse comme l’est Golden State cette saison.

Amputés de leur duo magique Stephen Curry et Klay Thompson depuis octobre, les Dubs ne nourrissent plus aucuns objectifs pour l’exercice actuel. De quoi permettre à leur nouvelle recrue de prendre le temps de s’acclimater à son nouvel environnement et d’apprendre à connaitre ses coéquipiers et les systèmes.

Lire aussi | Comment Kevin Durant a influencé l’arrivée d’Andrew Wiggins

Une semaine après son arrivée, les automatismes sont encore loin d’être présents. La nuit dernière encore, face aux Suns, Wiggins a été surpris à passer le ballon au public à deux reprises. Mais cela n’inquiète pas le coaching staff des Warriors, encouragé par quelques séquences d’excellente facture. Le management des Dubs sait que le processus sera long, et s’estime même heureux des prestations du Canadien jusqu’ici. En témoigne cette sortie d’un des coaches au sujet de l’arrivée de Wiggs.

On s’amuse davantage. Le puzzle se complète enfin.

Trois matchs, trois défaites, mais trois bonnes copies de l’ancien numéro 1 de Draft : 24, 18 puis 27 points, à 57.5% au tir et 53.3% à 3 points. Des débuts plus qu’encourageants pour un joueur arrivé en cours de saison, qui n’a donc pas encore eu le temps d’assimiler pleinement le playbook de sa nouvelle équipe.

Publicité

Outre ses performances offensives qui témoignent de sa quête d’épuration dans son jeu, Wiggins impressionne surtout ses coaches en défense. Steve Kerr n’hésite pas à l’exposer de ce côté du terrain, et profite de sa bonne figure dans ce secteur.

On a pu le mettre en défense sur le meilleur joueur adverse. Simplement grâce à ça, on peut mieux mettre en place notre défense. Compte tenu de sa taille et de son envergure, vous pouvez le mettre sur le meilleur adversaire et créer un vrai match-up.

Le coach des Dubs a notamment pu bénéficier des conseils de Tom Thibodeau, ancien entraîneur de Wiggins à Minnesota, quant à l’utilisation de l’ailier. Il aura jusqu’à la fin de la saison pour effectuer des ajustements avec son joueur, et trouver les automatismes qui permettront aux Warriors de retrouver les sommets l’année prochaine.

Si la greffe de Kevin Durant aux Warriors avait pris trois mois selon Steve Kerr, elle pourrait se révéler aussi efficace avec Andrew Wiggins dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.