Divers – « Escalade » Jackson, le joueur de 220 kilos aux handles dingues

0

Si le nom de Troy Jackson n’évoque certainement rien pour le plus grand nombre, le surnom d' »Escalade » reste connu chez les amateurs du basket des années 2000. Joueur d’exhibition ultra-renommé dans sa discipline, le big man de plus de 200 kilos maniait le ballon comme un véritable meneur, pour des mixtapes toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Portrait d’une âme partie trop tôt.

Publicité

Débutons ce tour d’horizon de l’une des carrières les plus dingues de l’histoire en parlant d’un ancien joueur NBA, à savoir Mark Jackson. L’ancien meneur, qui a évolué dans la ligue entre 1987 à 2004, ne partage pas seulement le nom de famille de notre sujet, mais bien les liens du sang. Il n’était en effet autre que le grand frère de Troy Jackson.

Si le physique de Mark était classique sur les parquets de la grande ligue (1m85 pour 81kg), son cadet de près de 11 ans possédait une carrure bien moins habituelle. Lors de son année senior au lycée de Hills East, à New York, Troy Jackson culmine déjà à plus de 2 mètres pour… 220 kilos. Excusez du peu.

Un morphotype qui laisse difficilement envisager ne serait-ce qu’une carrière universitaire, et pourtant. Habitué du célèbre Rucker Park new-yorkais, Troy est repéré par le coach d’une université mineure d’Alabama, qui lui propose de rejoindre le programme. Deux saisons et plusieurs distinctions régionales plus tard, il reçoit une offre de bourse de la fac renommée de Louisville.

Le plus jeune des Jackson est alors prié de suivre un régime strict pour envisager de jouer régulièrement en NCAA. S’il ne dispute que 20 matchs (3.0 points, 1.6 rebonds de moyennes) en deux ans, dans un rôle en bout de banc, il n’affiche plus que 165kg sur la balance à l’issue. Contrairement à son frère ainé, il doit malgré tout faire une croix sur la NBA. Il fait alors un choix qui le propulsera en haut de l’affiche : rejoindre le And1 Mixtape Tour.

Lire aussi | High School – Qu’est devenu Robert Bobroczky, le joueur le plus grand du monde ?

Les plus anciens se souviennent peut-être de cette tournée d’exhibition organisée par la modeste marque And1. Réunissant des joueurs au jeu spectaculaire comme The Professor ou Hot Sauce, devenus par la suite des légendes du streetball, elle avait vu l’arrivée dans ses rangs de Troy Jackson en 2003. C’est à ce moment-là que le surnom d’« Escalade », en référence à au gros SUV de la marque Cadillac, a vu le jour.

Et Escalade va rapidement devenir l’une des coqueluches du public qui se massait sur le bord des playgrounds et parquets, mais aussi des nombreux premiers internautes à suivre ses exploits (nous sommes alors au début du web que nous connaissons). Du haut de ses 2m08, et de retour à près de 220 kilos, le big man surprend tout son monde, y compris ses adversaires, avec ses passes cachées et ultra-précises à faire pâlir son grand frère.

Publicité

Il savait évidemment faire sentir sa présence dans les raquettes, et ne manquait pas une occasion de remettre violemment le couvercle après un raté de l’un de ses coéquipiers. Mais Escalade savait également prendre les possessions en main, et mystifier ses opposants directs en isolation avec une panoplie de dribbles et de moves extraordinaire.

Avocat dans la vie de tous les jours, Troy Jackson a également fait la couverture de l’un des numéros du célèbre magazine Sports Illustrated. Il est même parvenu à mettre dans l’ombre son grand frère, pourtant joueur NBA, via son immense communauté de fans.

Troy décédera dans son sommeil le 20 février 2011, en raison d’une hypertension artérielle, à seulement 35 ans. Sa mort attristera profondément le monde du basket, tandis que Mark confiera une superbe anecdote à propos de son petit frère :

« Il lui arrivait d’aller dans des boîtes de nuit où un role player NBA, qui pouvait gagner des millions, ne se faisait pas reconnaitre. Troy, lui, pouvait aller en VIP.

Non seulement tout le monde le connaissait, mais ils l’aimaient. »

Avec un arsenal de joueur de basket aussi large que son physique, il était tout logique que Troy « Escalade » Jackson reçoive largement l’amour des fans de streetball durant les années 2000. RIP.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.