Publicité

NBA – La rarissime spécificité de Michael Jordan

Michael Jordan sous le maillot des Bulls
(DR)

Les récits et anecdotes au sujet de Michael Jordan se multiplient à l’approche de la sortie de The Last Dance. Kevin Harlan, commentateur mythique de la NBA, a dans ce contexte dévoilé un détail bien spécifique qui faisait de MJ un joueur encore plus à part entière.

Publicité

Les amateurs de NBA – et même ceux de 2K, reconnaitraient sa voix entre mille. Commentateur légendaire de la télévision américaine, Kevin Harlan a pu observer au plus près des terrains certains des meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue, et disséquer leurs coups d’éclat via des citations inoubliables sur l’antenne nationale.

Avant de rejoindre CBS puis TNT, le broadcaster a dans un premier temps fait ses armes en tant que voix des matchs des Timberwolves entre 1989 et 1998. À une époque où la franchise enchainait les saisons dans les tréfonds du classement, il avait plus souvent tendance à commenter les exploits des visiteurs du Target Center que l’inverse.

Publicité

Cette parenthèse dans le Minnesota lui a notamment permis de pouvoir observer à une place privilégiée un certain Michael Jordan pendant son prime. Un privilège que de nombreux journalistes auraient souhaité avoir, et dont il garde des souvenirs impérissables. Pour Complex, il a ainsi raconté son ressenti bien spécifique lorsqu’il devait retranscrire les actions de His Airness.

Quand il touchait le ballon, en tant que commentateur, vous vous attendiez toujours à quelque chose d’exceptionnel : un panier, un move, une action défensive… Vous vous attendiez un peu plus à quelque chose de différent à chaque rencontre avec Jordan. J’ai aussi ressenti ça avec Kobe. Mais quand Jordan remontait le ballon et qu’il se trouvait de votre côté du terrain, c’était le seul joueur à vous donner l’impression que ses pieds ne touchaient pas le sol.

Lire aussi | La sortie pleine de culot de Jordan après son tir raté en Finales 1998

Publicité

Certes, Jordan a régulièrement été comparé à Jésus par ses fans les plus fervents et excentriques, voire plus globalement à un prophète amené sur la planète basket. Mais cette impression de Kevin Harlan n’a rien de religieuse ou mystique, puisqu’elle se base simplement sur le jeu de jambes incomparable de Mike.

Dans son jeu de jambes et sa manière de se déplacer, il n’y avait rien de laborieux. Vous n’entendiez pas ses pieds toucher le sol. C’était comme s’il flottait. C’était tellement bizarre. Je n’ai jamais pu comprendre pourquoi c’était comme ça seulement avec lui. C’était le seul joueur qui attirait toujours un défenseur, on aurait dit, à la mi-terrain, mais qui faisait marche arrière, se déplaçait latéralement, coupait la défense comme si ses pieds ne touchaient pas le sol.

Publicité




Le commentateur vedette de TNT a pourtant vu défiler un bon millier de joueurs depuis ses débuts derrière les micros, mais n’a jamais aperçu une fluidité et légèreté de déplacement aussi impressionnante que celle de Jordan. Hypnotisé par ses mouvements aériens, son travail a même parfois pâti de ce phénomène.

C’était tellement étrange. Je me suis surpris plus tard dans ma carrière à observer ses pieds et son jeu de jambes plutôt que ses yeux où l’endroit ou il aurait pu vouloir allez avec le ballon.

Publicité

Plus que ses qualités hors-norme d’athlète, de scoreur ou bien de défenseur, c’est avant tout le jeu de jambes délicat et inégalé de Michael Jordan qui a durablement marqué Kevin Harlan.

Déclarations Michael Jordan NBA 24/24 The Last Dance

En direct : toute l'actu NBA