NBA – Lenny Cooke, le lycéen qui devançait LeBron James dans les classements nationaux

LeBron James et Lenny Cooke lors du Adidas ABCD Camp
ClutchPoints (DR)

Vous pensiez que LeBron James trônait déjà au-dessus de la concurrence au lycée ? Oubliez cette idée, et découvrez l’histoire de Lenny Cooke, le joueur qui faisait plus fantasmer les scouts que le King ou Carmelo Anthony.

Publicité

Les récits de carrières gâchées de joueurs ultra-prometteurs dans leurs jeunes années sont nombreuses. Mais aucune n’est sans aucun doute aussi symbolique que celle du lycéen qui jouissait d’une meilleure cote que LeBron James ou Carmelo Anthony au début des années 2000. Voici donc l’histoire singulière de Lenny Cooke, ancien numéro 1 du prestigieux circuit high school.

Durant l’été 2001, le nom de ce dernier se trouve dans toutes les bouches des scouts et observateurs assidus des jeunes prospects. Il sort alors d’une saison junior des plus prometteuses, avec des statistiques de 25 points, 10 rebonds, 2 contres et 2 interceptions par match, et est promis à un avenir grandiose dans la ligue.

Publicité

Une tendance qui ne fait que se confirmer au début de l’exercice suivant, lors duquel il affiche 31.5 points de moyenne sur ses 8 premières rencontres disputées. Malheureusement pour l’intérieur d’1m98, cette période allait marquer son apogée en terme de niveau, avant de connaitre un déclin aussi brusque que douloureux.

Retour à l’été 2001. Si elle apparait encore au sommet des classements nationaux, la pépite du basket new-yorkais a déjà connu un léger revers lors de l’Adidas ABCD Camp, qui le voyait notamment affronter un certain LeBron James. La hype de ce dernier, originaire d’un petit lycée du fin fond de l’Ohio, était alors logiquement bien moins importante. Mais le rapport de force entre les deux jeunes hommes avait alors commencé à basculer, tandis que LBJ inscrivait un shoot à 3 points vainqueur et attirait le feu des projecteurs.

Lire aussi | Emoni Bates, le prodige de high school de 16 ans qui va tout révolutionner

Publicité

Ne pouvant par la suite plus évoluer sur le circuit lycéen du haut de ses 19 ans, Cooke se contente d’afficher son talent dans des matchs d’exhibition. Les flash de la star qu’il peut devenir sont toujours bien présents, mais ne lui permettent plus de figurer qu’au 4e rang national. En fin de cursus, les options qui s’offrent à lui sont malgré tout nombreuses.

Disposant de l’intérêt de plusieurs universités de renom, parmi lesquelles North Carolina ou St John’s, Cooke voit plusieurs agents venir le dissuader de rejoindre le circuit NCAA. Ces deniers lui assurent alors que certaines franchises NBA se montrent déjà très enthousiastes à l’idée de le drafter au premier tour. Il prend de ce fait la décision de se présenter à la Draft 2002, éradiquant ainsi sa carrière universitaire.

Publicité

Un choix qu’il regrette toujours aujourd’hui, puisque aucune équipe ne le sélectionnera. Et la suite de son parcours ne se révèle guère plus reluisante. Des passages dans des ligues mineures comme la D-League ou la United States Basketball League lui permettent malgré tout de maintenir son rêve de NBA éveillé, puisqu’il reçoit une invitation pour participer à la Summer League des Boston Celtics en 2003.

Cette expérience reste à ce jour la plus proche d’un passage en NBA pour lui. Cooke poursuivra par la suite sa route dans d’autres ligues mineures, notamment aux Philippines, avant de voir sa carrière stoppée par une énième blessure au tendon d’Achille en 2007. Aujourd’hui intervenant dans des lycées pour rappeler l’importance des études pour les jeunes sportifs, il fait l’objet d’un documentaire éponyme réalisé en 2013, racontant son tragique destin.

Publicité

Icône malgré lui des dérives engendrées par la possibilité accordée aux lycéens de se présenter à la Draft NBA, Lenny Cooke fut l’un des derniers prospects à en subir les conséquences. Il n’en reste pas moins l’un des premiers concurrents de LeBron James, l’ayant pousser à se surpasser pour réaliser la carrière dont il jouit aujourd’hui.

High School LeBron James NBA 24/24

Les dernières actualités