NBA – Les 4 règles « anti-Jordan » mises en place par les Bad Boys

Michael Jordan victime d'une grosse faute "Jordan Rules" de Bill Laimbeer
MSG Network (DR)

Parmi les rivalités les plus féroces de l’histoire de la ligue, celle de la fin des années 80′ entre les Pistons et les Bulls est une référence. De la tension, des confrontations légendaires en playoffs, et surtout les plus grandes règles implicites de tous les temps : les « Jordan Rules ». Explications détaillées sur cette méthode peu orthodoxe.

Publicité

Michael Jordan et les Pistons, c’est une grande histoire de désamour. Et si l’on fustige souvent les Pistons pour leur rôle d’agresseur dans cette rivalité, on à tendance à oublier que c’est peut-être MJ lui-même qui est à l’origine de cette véritable guerre.

Il faut remonter à 1985 pour trouver les premières traces de tension entre les deux équipes du nord des États-Unis. Pour le second match de sa seconde saison NBA, His Airness est victime d’une faute de l’inévitable Bill Laimbeer dans les derniers instants du match, et se retrouve sur la ligne des lancers francs pour sceller la victoire des siens. Pendant que des Pistons dépités quittent le terrain avant même le buzzer final, le n°23 tout sourire plante ses lancers… main gauche ! Chose qui ne passera jamais.

Publicité

À cela il faut ajouter un match à 61 points de Jordan en 1987, au terme duquel il déclarera s’être senti presque « intouchable » face à Detroit… Obligés de constater qu’ils n’avaient pas les moyens pour rivaliser avec lui sur le plan individuel, les Pistons se sont tournés vers une méthode plus radicale… Les « Jordan Rules ».

Faites d’une agressivité parfois excessive, ces règles destinées à limiter Michael Jordan ont énormément fait parler à l’époque. Mais si on en retient aujourd’hui surtout les coups, les « Jordan Rules » étaient bien plus complexes que ça. Brendan Malone, ancien assistant des Pistons, a détaillé toutes les stratégies « anti-Jordan » des Bad Boys.

Lire aussi | Le seul joueur qui faisait peur à Michael Jordan

Publicité

Règle n°1 : Quand il est sur l’aile, orientez le vers la tête de raquette. Ne le laissez pas pénétrer le long de la ligne de fond

Règle n°2 : Quand il est en tête de raquette, forcez le à aller sur sa main gauche

Publicité

Règle n°3 : Quand il a le ballon au poste-bas, venez faire prise à deux depuis l’aile

Règle n°4 : Si il pénètre dans la peinture, balancez le au sol !

Le mieux reste encore d’illustrer ces mêmes règles en images.

Publicité

Force est de constater que ces « Jordan Rules », aussi discutables soient-elles, ont été efficaces. Pendant 3 saisons, de 1988 à 1990, les Pistons sont toujours ressortis vainqueurs de leurs séries de playoffs face au Bulls…

Les dernières actualités