NBA – 30 ans après, Bill Laimbeer s’en prend encore aux Bulls de Jordan

0

Acteur majeur des rudes séries opposant Bulls et Pistons à la fin des années 1980, Bill Laimbeer nourrit toujours la même haine envers ses rivaux d’antan. L’ex-pivot s’est donc fendu d’une nouvelle sortie assassine au sujet de Michael Jordan et ses coéquipiers.

Publicité

Parmi les membres des tant décriés Bad Boys de Detroit, Bill Laimbeer constituait certainement l’un des joueurs les plus rugueux et détestés dans les années 1980. Le pivot n’était jamais le dernier pour cumuler les fautes et coups bas vicieux, tout en se faisait un malin plaisir de prendre les Bulls pour victimes.

Laimbeer a bien entendu pris part à la rivalité entre sa franchise et celle de l’Illinois durant la fin de la décennie, même s’il n’était pas le joueur que Michael Jordan craignait le plus, et en est d’ailleurs plus souvent sorti vainqueur. Néanmoins, en 1991, les Pistons ont finalement du céder leur rôle de leaders de l’Est au profit des hommes de Phil Jackson, incontestables vainqueurs 4-0 des Finales de Conférence.

Aussi peu disputée fût-elle, la série est tristement restée dans l’actualité pendant de longues semaines pour sa conclusion polémique. À quelques secondes de la fin du Game 4, les Pistons ont en effet rejoint les vestiaires sans serrer la main de leurs adversaires. Un épisode qui reste toujours en travers de la gorge des Bulls, et sur lequel Laimbeer est revenu en 2020 pour The Jump. Comme sur les parquets, il s’est montré sans pitié pour les joueurs de Chicago.

Lire aussi | La technique fourbe des adversaires pour faire mal à Michael Jordan en plein match

Ils se sont plaints et ont pleurniché pendant un an et demi, comme quoi on était néfastes pour le jeu. Mais, plus important encore, ils ont dit que l’on était des mauvaises personnes. On n’était pas des mauvaises personnes. On était juste des joueurs de basket qui gagnaient. Cela m’a vraiment marqué parce qu’ils ne savaient pas qui nous étions et comment nous nous comportions en tant qu’individus et dans nos vies de famille.

Après toutes leurs pleurnicheries, pourquoi leur serrer la main ? C’était juste des pleurnicheurs. Ils ont remporté la série, donnez leur du crédit. On avait pris de l’âge, ils nous ont éliminés… Ok, passons.

Publicité

La carrière de coach que Laimbeer mène depuis désormais près de 20 ans ne semble pas avoir changé sa mentalité. L’entraîneur de la franchise WNBA des Las Vegas Aces reste un personnage qui n’a pas peur de déclencher la polémique, ses propos au sujet des Bulls le prouvent pleinement.

Ces derniers ne risquent en tout cas pas d’apaiser les tensions toujours bien présentes entre les membres des deux effectifs, au contraire. Ils permettent en outre de valider le constat des fans les plus nostalgiques de l’époque, affirmant que de telles rivalités n’existent plus dans la ligue contemporaine.

Toujours aussi franc-parleur, Bill Laimbeer n’a pas hésité à réouvrir le feu sur les Bulls, 30 ans après leur dernier affrontement en finales de conférence Est. On ne change pas si facilement sa personnalité, même avec l’âge.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.